Lecture en cours
TRATENWALD, JASSS, Blaues Einhorn : Accords perdus #6

TRATENWALD, JASSS, Blaues Einhorn : Accords perdus #6

Manifesto XXI - TRATENWALD
Deux fois par mois, la rédaction musique revient sur les projets et les actualités musique marquantes des deux dernières semaines.

Les actualités du moment

Variations : Les 4 épisodes de la 6ème saison de Variations sont enfin disponibles sur Culturebox. Une initiative de Sourdoreille qui met au défi chaque année un duo composé d’un·e artiste électronique et un·e artiste classique à reprendre un catalogue de musique savante. Mention spéciale au duo Vitalic x Emel et leur magnifique réinterprétation de l’œuvre de Ghada Al-Samman.

Club Culture : Le Klub, La Machine du Moulin Rouge, et une trentaine d’autres boîtes de nuit de France s’assemblent pour acquérir du poids dans les débats publics. Selon eux, ces établissements ont été mis au second plan pendant la pandémie et n’ont pas pu bénéficier des aides nécessaires pour survivre financièrement.

✩ Le faux pas des Grammys : Marilyn Manson a été nominé aux Grammy Awards pour son titre en collaboration avec Kanye West. L’année passée, plusieurs accusations de harcèlement et de viol ont été faites à l’encontre du chanteur. Apparemment, ce n’est pas une raison suffisante pour en bannir sa présence aux Grammys.


Les nouveautés à écouter

✩ Lost Noise de TRATENWALD (sortie le 19 novembre)

Sur une base de dark ambient hantée, TRATENWALD dévoile un univers crépusculaire dans son premier EP Lost Noise. Entre contemplation et grande mélancolie, on se laisse drainer par les voix retentissantes de l’artiste, sombrant, note après note, dans une intense détresse. Un magnifique crève-cœur s’achevant sur une solennité diluvienne dans « The Storm », laissant entrevoir le premier jour du reste de notre vie.
GF.

✩ A World of Service de JASSS (sortie le 26 novembre)

L’artiste et productrice espagnole JASSS, basée à Berlin, casse les barrières de l’exploration personnelle établies par la linguistique. Ce projet lui permet de mettre en musique les choses qui, socialement, sont restreintes par les mots. Elle aborde donc les subordinations qui apparaissent dans un monde technologique. Grâce à ce LP, elle s’autorise un espace pour donner vie à sa fluidité et toutes les nuances de sa personne.
AdC.

✩ Nicht Essenziell de Blaues Einhorn (sortie le 26 novembre)

Après l’écoute du réussi Nicht Essenziell, premier EP de Blaues Einhorn, c’est avec une stupéfaction non feinte que l’on découvre que le duo comprend Flavien de Order 89. « Non essentiel » résume plutôt l’avis de la rédaction sur ce groupe, qui était loin de nous convaincre. Toutefois, avec Charlie, second membre de ce nouveau tandem germanophone – élément relativement rare sur les scènes hexagonales –, un univers sonore plus attractif, bien que ténébreux, se dessine. Blaues Einhorn (à traduire par « Licorne bleue »), accompagné par le label Her Majesty’s Ship (cofondé par David Shaw), s’applique à habilement conter, sur fond d’instrumentations jonglant entre new-wave impétueuse et post-punk suffocant, leur ressenti quant à l’époque actuelle.
MAF.

✩ It’s okay to cry de Alex Wilcox (sortie le 26 novembre)

Sur le nouvel EP d’Alex Wilcox It’s okay to cry – titre ne pouvant pas ne pas évoquer l’hymne de SOPHIE –, on retrouve des samples de voix euphorisants, des grooves glissants aux sons très clairs pour un effet immédiat sur le dancefloor. « Paris, Texas », track produit en collaboration avec Anetha, est lumineux et typique de la techno galopante qu’on peut retrouver dans les DJ sets de la tête pensante du label. Drôle par endroits (« RESPOND! »), It’s okay to cry ne propose rien de très nouveau, mais met indiscutablement en éveil la curiosité et les danses des auditeur·ices de Mama Told Ya.
CW.

✩ Signs de Scarlett (sortie le 26 novembre)

Si son premier EP Thin Ice nous avait laissé·e·s quelque peu hésitant·e·s, c’est avec Signs, son second EP, que Scarlett nous conquiert finalement. Composé de 6 titres magnétiques de pop hybride, les émotions sont au cœur de ce beau projet. Une quête vers l’acceptation de soi, de son corps, que Scarlett achemine dans ses titres. Elle nous conte, à travers la voix de VoxAxoV, ses questionnements, ses rages, ses désespoirs, pour clamer haut et fort « I’m not afraid » sur sa dernière track « Leave Everything ». Scarlett s’affirme en tant que femme trans et cette beauté vibrante résonne vivement dans Signs
GF.

✩ In The Blue de Magon (sortie le 3 décembre)

Voir Aussi

Magon revient avec un troisième album. Jadis en duo dans Charlotte & Magon, son projet solo prend son envol en 2019 avec Out In The Dark. L’artiste israélien réussit à s’insérer durablement dans le paysage indé hexagonal avec une première mouture via le dispositif d’accompagnement Groover Obsessions. Pour son deuxième album, Hour After Hour, c’est avec une nouvelle équipe et une empreinte sonore retravaillée qu’il signe sur le label Howlin’ Banana en plus de December Square. Dans In The Blue, nouveau venu, l’artiste dédie son œuvre à sa femme Alexa Rotarescu et à sa fille Jackie. Les chansons y sont emplies d’émotions et de sensibilité, sentiments qui se répercutent sur l’instrumentation, hélas moins acérée et expérimentale qu’auparavant.
MAF.


Les dernières parutions sur Manifesto XXI

 « LE LEVITATION EST-IL TOUJOURS UN FESTIVAL PSYCHÉDÉLIQUE ? », par Michel-Angelo Fedida & Gabin Morvan : Cette année a enfin connu un retour en masse des festivals. Sous réserve d’un protocole strict, les rassemblements festifs et musicaux ont de nouveau pu accueillir un public encore plus enthousiaste qu’auparavant. C’était notamment le cas au festival Levitation (Angers), auquel nous nous sommes rendus afin de restituer cette expérience de festival « post-covid ».

« « MADE OF GOLD » D’IBEYI, UN CLIP MYSTIQUE À LA FRIDA KHALO », par Eva Fottorino : De temps en temps les week-ends, la rédaction de Manifesto XXI mettra en avant un clip récent qui l’a marquée, avec un mot de la réalisatrice ou du réalisateur.

« AVEC XPUJIL, NOVA MATERIA RÉVÈLE LE POUVOIR DE L’INAUDIBLE », par Apolline Bazin : Après leur fiévreux album It Comes sorti en 2018Nova Materia est de retour cette année avec le mystérieux XPUJIL. En résidence à la Gaîté Lyrique, le duo franco-chilien explore en quatre temps les facettes de ce voyage sonore et spirituel résolument anticapitaliste. 

« LOS BITCHOS, UNE HYPE DÉPOURVUE DE HIT », par Michel-Angelo Fedida : Avec une popularité en croissance exponentielle depuis près de quatre ans, et alors qu’elles n’ont jusqu’à présent sorti que deux disques auto-produits au format single, Los Bitchos enchaînent les festivals. Maintenant qu’un premier album est confirmé, tentons de saisir la recette de cette success story.


Image à la une : TRATENWALD © photo Boris Camaca

Rédaction : Géraldine Faure, Michel-Angelo Fedida, Adélaïde de Cerjat, Charles Wesley.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut