Lecture en cours
En attendant Omar Gatlato #4 : les mythes, construction et déconstruction

En attendant Omar Gatlato #4 : les mythes, construction et déconstruction

Omar Gatlato
Voici le 4ème et dernier épisode de notre série de podcasts, en partenariat avec Triangle-Astérides, autour de l’exposition En attendant Omar Gatlato. Elle réunissait, derrière les portes fermées de la Friche Belle de Mai à Marseille, 29 artistes algérien·nes ou issu·es de la diaspora. Cette fois-ci, on interroge les mythes et récits nationaux autour de l’Algérie.

Omar Gatlato, c’est avant tout le premier film du réalisateur Merzak Allouache, pilier du cinéma algérien, à qui l’on doit également Chouchou ou Le Repenti. Ce long métrage des années 70 dépeint le quotidien d’Omar, un anti-héros devenu culte en Algérie.

Omar Gatlato arrive à un moment particulier de l’histoire du pays : ce sont les années Boumédiène (pour en savoir plus, on vous conseille cette série des Pieds sur Terre), l’Algérie est alors régie par une politique industrielle empruntée au modèle soviétique. Le pays se veut fier, uni et indépendant, et le cinéma a pour mission d’appuyer ce message. Mais contrairement aux classiques qui le précèdent, comme la Bataille d’Alger, qui avaient tendance à flatter le mythe national, Omar Gatlato en propose une lecture à contre-courant. On essaie de comprendre pourquoi avec les artistes de l’exposition, dans les 13 minutes qui clôturent notre série de podcasts.


Un podcast Manifesto XXI signé Soizic Pineau et Lila Le Clanche, en partenariat avec Triangle-Astérides.
Écriture et réalisation : Soizic Pineau et Lila Le Clanche
Prise de son, montage, textes : Soizic Pineau, avec la voix de Lila Le Clanche
Avec : Louisa Babari, Hassen Ferhani, Massinissa Selmani et Amina Menia
Musiques :
• Merzak Allouache, « Omar Gatlato »
Ines Cherifi, « uninvited feelings » et « silent words« 
Visuel : Studio Akakir

Voir Aussi
I AM NAMELESS de Josèfa Ntjam : « les mots d’une histoire impossible »

Réécouter En attendant Omar Gatlato :
• Épisode 1 : la genèse
• Épisode 2 : une archéologie du présent
• Épisode 3 : héritage et transmission

Image à la une : scène d’ouverture du film Omar Gatlato.

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut