Lecture en cours
Lous and the Yakuza, Sônge, Mettani… Catch-Up Clips #12

Lous and the Yakuza, Sônge, Mettani… Catch-Up Clips #12

Manifesto 21 - Jehnny Beth

Pour cette fin d’année, l’industrie musicale a abattu ses dernières cartes. Ces deux dernières semaines, une flopée d’artistes émergent·e·s (Mettani, Yuma Guma) et accompli·e·s (Lous and the Yakuza, Sônge) ont dévoilé des clips qui ont bouleversé la rédaction. Avec une « maxi-sélection » gargantuesque (vous n’imaginez même pas à quel point la sélection fut rude), voici le dernier Catch-Up Clips de 2019.

Mettani – Lilith

Cofondateur du label Shouka et à l’initiative de la plateforme artistique multidisciplinaire Arabstazy, Mettani a sorti le clip « Lilith », un rework de son premier titre « Allah by Night ». Véritable plongée dans un monde spirituel à la découverte de ses dieux, poétisée par des chants chamaniques et obsédants.

Refuge – 2K16

Ce jeune artiste n’en est pas à son premier coup d’éclat. Après avoir été adoubé par de nombreux jurys (Ricard SA Live, Les Inouïs…) et en ayant assuré les premières parties de Pomme ou encore Pete Doherty, Refuge prépare son grand retour pour 2020. Le premier extrait de Hunger, « 2K16 », met en scène une romance d’une éblouissante sincérité, au croisement des cultures indiennes.

Liraz – Zan Bezan

« Femmes, chantez ! » Voici le message que délivre la chanteuse israélienne Liraz sur ce titre. Un morceau fort, autant sur son message qui réclame une fois de plus l’égalité des genres au Moyen-Orient, que sur sa musicalité (coucou les fans d’Acid Arab et d’A-wa).

Lous and the Yakuza – Tout est gore

Un clip… et un million de vues. La belge Lous and the Yakuza s’est faite découvrir avec son titre « Dilemme ». Dans « Tout est gore », la chanteuse poursuit son travail musical influencé par la trap, la pop et un rap plus R’n’B. Un clip très stylisé, à base de chorégraphies et de performances visuelles, et une scénographie impeccable. À suivre. 

Airsouth – Glowy (feat. Jumo)

Cheval noir sur uniforme blanc. Un plan séquence, des images qui se succèdent avec pour décor la plage. Airsouth, nouveau prodige de la pop-électro narrative, prolonge sa collaboration avec Jumo dans « Glowy ». Un nouveau clip dans lequel Vincent Henriquet, de son vrai nom, égrène des morceaux d’histoires qu’on est libres d’assembler comme bon nous semble – au fil d’arrangements musicaux hybrides. Saisis à la volée, d’aucuns y verront un délire dystopique digne de grandes productions hollywoodiennes ; d’autres, une hallu qui tourne mal. Bad contemplatif, autrement mélancolique et visuel.

Jehnny Beth – I’m The Man

La chanteuse de Savages a le vent en poupe en ce moment. Après avoir signé la BO de XY Chelsea avec Johnny Hostile, Jehnny Beth revient avec un clip très cinématographique. Avec une grande intro où l’on peut entendre Cillian Murphy (Thomas Shelby des Peaky « fuckin » Blinders), le morceau met en scène la rock’n roll cred’ de Jehnny. On est ravi·e·s de te revoir aussi en forme, Jehnny.

Sônge – Demon

2019 est l’année de Sônge. Elle l’a commencée en délivrant un album qui nous est resté dans les oreilles pendant très longtemps (Flavourite CÂLÂ). Elle l’a continuée en tournant sur les plus belles scènes (jusqu’au concert de clôture de la marche des fiertés sur la place de la République). Et c’est en la terminant qu’elle dévoile le clip de son dernier single « Démon », flirtant toujours dans un univers de couleurs et de créatures fantastiques. L’exemple même de la constance et de la maîtrise.

Yuma Guma – Coming For You (feat. RHYME)

Clip léché aux allures de trip bucolique entre potes sous acides, non sans rappeler l’esprit psyché-psychotropes de Salut C’est Cool, Yuma Guma est l’ovni de la semaine. Une bouffée hallucinogène entre acid house et disco, parfaite pour donner un « coup de jus » – à bon entendeur – à vos soirées post-réveillon. C’est sans surprise que les trois amis, Lucas, Guillaume et Geoffroy ont remporté le concours de remix estival, sur « African Voodoo », proposé par THE Marc Cerrone.

Voir Aussi
Manifesto 21 - Godzilla Overkill

Youri – Billy

Non sans une pointe d’ironie, il aime se faire appeler le Tsar. Youri, rappeur de 23 ans d’origine greco-russe, a déjà tout d’un grand : une production béton assurée par Asot.One lovée dans une esthétique qui s’apparente à une belle révérence à Enter The Void. « À tous nos amis partis trop tôt », la messe est dite. Nous voilà plongé·e·s dans une matrice où la conscience du rappeur survole peu à peu un magma de souvenirs sur fond d’AVC, de pills et d’avatars fantomatiques. « Billy » est un hommage à son ami suicidé. Et à son chat. Car la vie est une comédie, même tragique, comme nous le dépeint Youri.

Panther Modern – Ask Yourself

Nouveau projet de la moitié de Sextile, Panther Modern livre un premier clip rétrofuturiste dément, en plein trip luminescent. Lancé sur de l’EBM nerveuse, il nous embarque dans un univers très inspiré de William Gibson, référence cyberpunk, pour une course possédée.

Bonus : Michel – Michel est Berger

Et si Michel Berger était né en 2000, à quoi aurait ressemblé son « Paradis blanc » ? On vous le laisse découvrir tout de suite avec Michel.

Par Géraldine Faure, Daniel Transat, Camille Laurens & Robin Gillet

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut