Lecture en cours
Flèche Love dans mon cœur dé-genré
FLECHE LOVE - NAGA (part I)

Flèche Love dévoile « Una historia de virilidad » (« une histoire de virilité »), troisième extrait de son album Naga, dont la première partie sortira le 1er mars. Un titre qui prône la déconstruction de la doctrine du mâle dans un clip aux tons nude.

Suissesse, Flèche Love (aka Amina Cadelli) faisait partie du groupe Kadebostany. Entre Björk et Ihassa, elle chante en anglais et en espagnol, une Soul électronique mâtinée de hip hop. Au carrefour de plusieurs cultures, elle semble pouvoir incarner la figure d’héroïne féministe qu’on attendait à la force généreuse d’empowerment. Elle présente son nouveau titre, « Una historia de virilidad », de cette manière :

« Avec ce titre, je questionne la masculinité, la masculinité toxique. L’empathie me pousse à me demander ce qui se passerait si un homme refusait de s’adonner au rituel du Festa Tocandira, l’épreuve initiatique d’un peuple amazonien qui consiste à prouver sa virilité, en s’infligeant volontairement la douleur insurmontable des piqûres de fourmis. Il est ici question d’un homme qui se revendique à la fois puissant ET sensible. […] On ne peut pas repenser l’identité féminine sans évoquer l’identité masculine. Encore, ‘identité’ sous-entend quelque chose de figé et je préfère les sables mouvants. »

Flèche Love chante un espagnol ponctué de quelques mots d’anglais. Dans le clip, réalisé par Roberto Greco, deux corps, du latex couleur chair, de la souffrance et une renaissance, le tout malléable, comme elle souhaiterait que les identités de genre le soient. Le message porté reflète la prise de position de l’artiste concernant l’égalité hommes-femmes, qu’elle a notamment explicitée lors d’une conférence TEDX de novembre dernier. Elle sera en concert le 8 mars au Pan Piper pour la journée de la femme dans le cadre des Femmes S’en Mêlent, et le 13 février dans « A définir dans un futur proche », au théâtre du Rond-Point, avec entre autres Léonie Pernet, Barbara Carlotti et Ariane Ascaride.

Flèche Love. Crédits photo : Nicolas Schopfer
Flèche Love. Crédits photo : Nicolas Schopfer
Flèche Love. Crédits photo : Nicolas Schopfer

La première partie de son album Naga sortira le 1er mars, la deuxième est prévue pour l’automne 2019.

Voir Aussi

Le pouvoir de la sororité incarné dans Sisters de Flèche Love

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut