Lecture en cours
24h avec Assa Traoré. « On se donne la force »
assatraoré-manifesto21

Le 19 juillet 2016, Adama Traoré est mort après son interpellation à Beaumont-sur-Oise. Depuis ce jour, la famille, et notamment sa sœur Assa Traoré, figure du comité « Justice pour Adama », n’a de cesse de se battre pour obtenir la vérité sur les circonstances de ce décès et sur l’implication des gendarmes, demandant leur mise en examen – jamais accordée.

Depuis ce jour, le comité se bat pour demander des contre-expertises, pour dénoncer les dysfonctionnements du système judiciaire, son inéquité, et les violences policières. Depuis ce jour, Assa Traoré sillonne la France, et même ailleurs, les écoles, les universités, pour sensibiliser la population, tout en gagnant petit à petit du terrain. Depuis ce jour, le mouvement joint tous les autres mouvements populaires, les gilets jaunes, les gilets noirs, en bel exemple de ces unions et ces luttes d’en bas qui se battent contre le pouvoir d’en haut. Depuis ce jour, les frères d’Adama sont condamnés les uns après les autres, dans un acharnement sans fin.

Aujourd’hui, c’est au tour d’Assa Traoré d’être attaquée en diffamation par les trois gendarmes impliqués – aux yeux de l’enquête seulement au titre de témoins assistés – car elle a posté leurs noms sur Facebook. Aujourd’hui, Assa Traoré poste une lettre ouverte, pour que jamais ne cesse la lutte.

Johanna Makabi, réalisatrice de Méduse, cheveux afro et autres mythes, qui nous avait déjà fait le plaisir de nous offrir la diffusion de « Match » et « Reines », a cette fois-ci passé 24 heures avec l’invincible Assa Traoré.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut