Lecture en cours
Vénus s’épilait-elle la chatte ? : Un agenda malpoli pour financer la saison 2 du podcast

Vénus s’épilait-elle la chatte ? : Un agenda malpoli pour financer la saison 2 du podcast

Quoi de mieux qu’éditer un objet insolite pour soutenir la production d’un podcast impertinent ? C’est le pari de l’ agenda malpoli, disponible en précommande ! Bel objet inclusif, pratique et ludique, sa vente permettra à Julie Beauzac, réalisatrice du podcast Vénus s’épilait-elle la chatte ?, de financer sa saison 2, proposer des évènements et contenus inédits !

Pour celles et ceux qui seraient passé·es à côté de la saison 1 de Vénus, cette partie vous est adressée ! En plus d’avoir une identité visuelle attractive et satirique – créée par la talentueuse Anna Wanda Gogusey –, Vénus s’épilait-elle la chatte ? déconstruit l’histoire de l’art occidentale, en proposant un point de vue féministe et inclusif depuis décembre 2019. Les intervant·es, au même titre que Julie Beauzac, analysent avec justesse les ressorts sexistes, racistes ou bien homophobes des œuvres constituant notre cher patrimoine. La saison 2 décortiquera « la figure de la « femme fatale » en peinture, l’orientalisme, ou encore l’art queer ». La collecte a déjà atteint plus de 970 commandes, et au-delà de 1000 c’est le financement d’une saison 3 qui pourra être assuré !

Afin que la saison deux du podcast voit le jour, sa créatrice et Anne-Lise Bouyer ont mit en place l’édition d’un agenda. Soucieuse, responsable et engagée, Julie Beauzac nous éclaire sur la fabrication de cet objet couteau suisse : « Il est imprimé en Allemagne et conçu avec des matériaux vegan de qualité et choisis avec soin : du papier sans bois offset fabriqué en Allemagne, et une couverture en lin orange, produit aux Pays-Bas par Van Heek Textile. »

Enrichi d’illustrations exclusives, l’agenda malpoli comprend également douze analyses d’œuvres, qui mettent le doigt sur la séparation de l’homme et l’artiste avec Gauguin et Picasso, la culture du viol depuis l’Antiquité, les fantasmes coloniaux, les femmes artistes ni muses ni modèles et bien d’autres angles morts de l’histoire de l’art.

L’agenda malpoli dispose aussi de pages quadrillées à petits points, où vous pourrez coucher vos pensées, une pochette à soufflet, dans laquelle il vous sera possible de réunir papiers, pense-bêtes et divers supports graphiques. L’esthétisme envoûtant, la commodité et les analyses passionnantes ne pourront que stimuler vos propres idées ! 

Voir Aussi
Julianna Barwick : plongeon en pleine lumière

Vous pouvez acheter en précommande l’agenda malpoli sur Ulule pendant encore une semaine et suivre les actualités du podcast Vénus s’épillait-elle la chatte ? juste ici.

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut