Lecture en cours
Les 10 plus belles pochettes d’albums de 2021

Les 10 plus belles pochettes d’albums de 2021

top pochettes d'albums 2021 - manifesto XXI
Extension visuelle de la création musicale de l’artiste, la pochette d’album est à la fois le point d’entrée, mais également le moyen de se souvenir de l’artiste et de son projet musical. Si le numérique ajoute des contraintes créatives supplémentaires, la résurgence du vinyle rappelle le rôle essentiel de la narration visuelle que crée cet objet musical. Voici les 10 artworks qui ont imprimé la rétine de la rédaction en 2021.

En créant une synergie entre l’œuvre musicale et l’œuvre visuelle, les pochettes offrent une représentation physique du monde intérieur de l’album. S’éloignant du tumulte de 2020, la sélection des meilleures pochettes de 2021 reflète des univers paradoxaux, entre réalisme sobre et vision surnaturelle, découverte de soi et rencontre des autres. 

Cette année, notre sélection se colore de teintes plus écarlates, en témoignent les covers d’aya, Lauren Auder, girl in red ou Patrick Belaga. Pour Penelope Antena, Overmono ou PinkPantheress, les artworks dépeignent avec mélancolie des êtres et créatures torturé·es, aux regards fuyants vers un ailleurs. Enfin, Sega Bodega et Mykki Blanco illustrent la main tendue vers l’autre, qu’il·elle soit figure spirituelle ou un alter ego.

aya – im hole
girl in red – if i could make it go quiet
Illustration : Fredrik Wiig Sørensen
Lauren Auder – 5 Songs For The Dysphoric
Photographie : Crowns & Owls
Loraine James – Reflection
Artwork : Optigram
Mykki Blanco – Broken Hearts & Beauty Sleep
Illustration : Anna Degnbol
Overmono – Diamond Cut / Bby
Artwork : Rollo Jackson
Patrick Belaga – Blutt
Illustration : Giovanni Forlino
Penelope Antena – Beamorose
Artwork : Linandara, photographie : Penelope Antena
PinkPantheress – to hell with it
Photographie : Brent McKeever
Sega Bodega – Romeo
Photographie : Aidan Zamiri

© 2022 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut