Lecture en cours
Les 10 plus belles pochettes de 2020

Les 10 plus belles pochettes de 2020

Véritables espaces d’expression, les pochettes d’albums offrent des possibilités de créations et d’expérimentations artistiques infinies. Alors que le streaming et le téléchargement invisibilisent leur impact visuel, cette année encore certains albums ont marqué nos rétines autant que nos oreilles et méritent bien le titre d’œuvres d’art.

Pour beaucoup d’artistes, les pochettes sont le reflet pictural de leurs créations musicales. Tout comme les clips, elles transforment notre expérience auditive en offrant une représentation visuelle aux albums. En puisant dans leurs références, graphistes, illustrateur·ice·s, photographes ou encore studios investissent le médium pour signifier l’univers musical de l’artiste ou du groupe. Les pochettes d’album transmettent l’essence-même de celui-ci et évoquent ainsi la vie, l’amour, l’identité, le spirituel ou encore le cosmique : Voici les dix plus beaux chefs-d’œuvre selon l’œil de la rédaction.

Une certaine harmonie se dégage de cette sélection, des covers de 070 Shake, Bitter Moon ou quinzequinze, par leurs tonalités oranges et violettes. Puis, on note le travail sur la corporalité pour Jehnny Beth – à travers une sculpture 3D -– ou encore pour Abyss X – via une photographie retravaillée numériquement. Zora Jones ou Arca, ont elles-même participé au processus créatif de leur pochette, et nous transportent vers un transhumanisme futuriste. Enfin, la pochette de Sevdaliza, un portrait d’elle-même avec un œil au beurre noir – quoi de plus impactant – signifie son combat pour être qui elle est et pour la reconnaissance de son travail a-t-elle expliqué : « I am a believer of love and light, I fall seven time, I stand up eight » [Je crois en l’amour et la lumière, je tombe sept fois, je me relève huit].

070 Shake – Modus Vivendi

Illustration : Sam Spratt

Abyss X – INNUNENDO

Artwork : Abyss X
Photographie : orograph
Design additionnel : Collin Fletcher

Arca – KiCk i

Artwork : Carlota Guerrero, Carlos Sáez et Arca
Typographie : Arca

Bitter Moon – The World Above

Artwork : Ronny Hunger et Paola Caputo

Dinos – Stamina

Photographie : Fifou

Jehnny Beth – TO LOVE IS TO LIVE

Artwork : Hingston studio

Moses Sumney – Græ

Photographie : Eric Gyamfi

quinzequinze – Le Jeune

Artwork : Uncanny Valley Studio

Sevdaliza – Shabrang

Photographie : Tré Koch

Zora Jones – Ten Billion Angels

Artwork : Louis TB, Sinjin Hawke et Zora Jones

Tu as aimé cet article ? Soutiens Manifesto XXI ! 1 don = + de poésie dans ce monde

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut