Lecture en cours
SACRE, Bonnie Banane, Myd… Catch-Up Clips #24

SACRE, Bonnie Banane, Myd… Catch-Up Clips #24

Manifesto 21 - SACRE

À quand remonte le dernier catch-up clips ? Qu’entends-je ? Trois semaines ? Eh bien oui. Mais pourquoi ? Car avant de vous partager tout et n’importe quoi, on regarde, on sélectionne, le plus objectivement possible. En fait, le catch-up clips de Manifesto XXI, c’est un peu ce que Parcoursup devrait être. Et pour cette nouvelle cuvée, voici les meilleurs clips qu’on ait pu voir depuis presque un mois.

SACRE – 03:00AM MONSTER GAME

Premier extrait d’un album prévu pour l’été, le duo SACRE dévoile le clip de « 03:00AM MONSTER GAME ». Un hymne electro-pop qui n’a pas à rougir devant les productions de Flume et qui nous paie un aller simple dans un trip psychédélique où cet être fantomatique écarlate est seigneur.

Myd – Together We Stand

On a déjà vu des centaines de clips pour des summer tracks tournés dans une ambiance californienne. Mais comment clipper alors le dernier titre de Myd qui a tout pour être le club hit de l’été ? – au temps pour nous, nous n’arrivons pas à nous faire aux deux prochains mois. En rappelant une collaboration qui marche : Alice Moitié. Déjà à la réalisation de « All Inclusive », le duo gagnant récidive avec « Together We Stand ». Tout y est : la photographie identifiée d’Alice, une absurdité « dupiesque », une chorégraphie déjà culte, un sandwich géant, des jumeaux synchronisés, une sirène au bord de la piscine… Ça fait beaucoup dit comme ça, mais promis tout rentre en trois minutes et ça fait tout aussi du bien qu’une plongée dans l’eau en pleine canicule.

Dust Lovers – Goldie

Les Français de Dust Lovers (ex Texas Chainsaw Dust Lovers), dont la musique croise stoner et rock à l’esthétique vintage aux envolées parfois psychédéliques, ont donné un avant goût très cinématographique de leur nouvel album Fang (dans les bacs depuis le 15 juin) avec la sortie de « Goldie ». Le groupe, qui a signé la bande originale de la série Netflix Marianne et qui deux ans auparavant jouait sur la scène du Hellfest, nous plonge le temps d’un clip dans une fidèle imitation de film d’épouvante rétro sur le thème de la femme fatale, vampire et dominatrice.

Bonnie Banane – La Lune & Le Soleil

Subtil mélange entre l’univers des Looney Tunes, des Teletubbies, et d’un clip de Michel Gondry, Bonnie Banane rayonne au milieu de peluches taille humaine et décors kitch passés au LSD. Clin d’œil au même « Rise & Shine » qui a ébranlé la toile (merci Kylie Jenner) la Clifto Cream réussit à réconcilier avec brio « La Lune & Le Soleil » notamment grâce à l’aide de Slimka et Varnish La Piscine au top d’un trip visuel délirant. Fidèle à un son groovy, comme une ritournelle estivale qui tombe à pic pour les apéros à la plage.

Lpee – London

Le clip d’Lpee, produit par le collectif Les Sauces, frappe en plein dans le mille. Tranquille dans un studio d’enregistrement underground, l’intrigue vire lorsqu’on se retrouve en plein kidnapping. Métaphore possible du monde du rap français dans lequel tendances et hiérarchie se font oppressantes. Dans tous les cas, Lpee scande « j’découpe la prod comme personne, me compare pas aux autres », prêt à se présenter honnêtement dans le game. Soutenu par des stills inspirés de l’argentique et des fuites de lumières nocturnes, on est là pour la suite !

Ammar 808 – Marivere Gati (featuring Susha)

Le producteur tunisien implanté en Belgique Sofyann Ben Youssef alias Ammar 808 (est-il nécessaire de rappeler que le numéro accolé à son nom de scène est un hommage à la mythique boîte à rythme Roland TR-808 ?) dévoile un premier titre de son album Global Control / Invisible Invasion prévu pour septembre sur le label Glitterbeat Records. Avec son précédent opus Maghreb United (2018) l’artiste a fait une entrée fracassante dans le champ des musiques électroniques influencées par les cultures arabes. Cette fois, il semble élargir son travail aux traditions musicales avec cet album produit à Chennai, en Inde. Ce titre au chant mystique de l’Indienne Susha, dominé par ses basses et percussions aussi lourdes qu’entêtantes, est un hommage à la divinité hindoue Mînâkshî, symbole de la conscience éveillée, illustrée par cette animation introspective.

Voir Aussi

Bonus : Ceddy – Hey Mami

Stop : la France a enfin son Craig David. Avec un clip à l’esthétique rétro et suivant une séance d’enregistrement en studio rocambolesque, ce titre de RnB sincère s’illustre à merveille dans une atmosphère qui n’est qu’amour. Le petit plus qui nous a fait plaisir : Nola Cherri en guest. Et ça on aime.

Par Camille Laurens, Michel-Angelo Fedida, Adélaïde De Cerjat & Robin Gillet

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut