Lecture en cours
EXCLU : L’Autoroute du plaisir, Angle Mort & Clignotant
anglemort-manifesto21

Le duo Angle Mort & Clignotant nous livre en exclusivité le clip de « L’Autoroute du plaisir ». L’album dont est issu le titre sortira le 31 mai 2019 chez Fauchage Collectif et Atypeek Music.

Savant mélange de textes absurdes, de rap scandé et de beats méchants mais loin d’être bêtes, le duo composé de Mathieu et Romuald nous fait danser avec frénésie, la bave au bord des lèvres. La formule est efficace, on oscille entre le rire joyeux et l’hystérie franche. Et quand on s’y penche, on voit un peu de beauté derrière ces mots balancés avec ces belles sonorités. Avec eux, on s’émeut du code de la route, et même la Foir’fouille devient poétique. – Manifesto XXI

Une performance zapping martelée d’hymnes féria/rugby à l’énergie punk où copulent l’esthétique clubbing de campagne, des slogans ravageurs et quelques centimes d’euros. – Angle Mort & Clignotant

Vous avez l’idée.

Il est très difficile de faire une bonne chanson qui soit drôle. L’exercice d’insérer une dose d’humour dans une création, sans négliger ni la technique, ni l’esthétique, est particulièrement complexe en musique. Et cela relève souvent du tour de force. Luna Parker, Corynne Charby, Pierre Vassiliu, Laroche Valmont, Desireless, Alain Chamfort… notre pays a ses héros. L’âge d’or du texte décalé est-il révolu ? Philippe Katerine, Corine, Lafayette, Ricky Hollywood, Alice et moi – et bien évidemment d’autres – nous montrent que tout n’est pas perdu pour toi, l’amoureux de l’absurde.

Voir Aussi

Le duo Angle Mort & Clignotant fait partie de cette espèce. Il va chercher sa beauté dans le quotidien et l’infraordinaire. Rendre délirant le trivial, c’est leur créneau (jeu de mots routier). Ils réalisent l’impossible avec leur nouveau titre « L’Autoroute du plaisir », et mettent en pratique leur glamourisation du banal au service d’une déclaration – sincère – d’amour. L’album dont est issu le titre sortira le 31 mai 2019 chez Fauchage collectif et Atypeek Music.

« Toi et moi c’était sincère, toi et moi c’était l’hiver, toi et moi c’était charmant, toi et moi et le printemps, toi et moi tout près d’un arbre, toi et moi et sur la table, toi et moi la nourriture, on échangeait nos chaussures, l’informatique, la musique, les écouteurs, l’anti-douleur, la pollution, les camions, la passion, et la taxe d’habitation.« 

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut