Lecture en cours
« UFOspiro » : Ambiance Mortal Kombat avec Super Manineko

« UFOspiro » : Ambiance Mortal Kombat avec Super Manineko

Manifesto 21 - Super Manineko

Le duo de pop queer Super Manineko revient avec un second chapitre tout aussi barré que le premier : « UFOspiro ». Dans un tout autre registre cette fois, Super Manineko délaisse le côté kawai pour nous plonger dans les noirceurs de leur univers, avec un titre beaucoup plus club.

Déjà repéré dans un de nos catch-up clips, Super Manineko a trouvé la formule parfaite, et bien orchestrée, pour concilier l’univers kawai et drag. La facilité aurait pu les conduire à reproduire la même recette — car après tout, beaucoup l’ont adoré, non ? Et bien vous vous mettez le doigt dans l’œil sur ce que ce binôme prépare pour la suite…

« UFOspiro » débute dans le même univers que son opus précédent « Kokorokoto » : des nuages, deux figures divines dans un lieu où tout n’est qu’amour et bonheur. Oui mais seulement voilà : le calme est troublé, tout s’assombrit et la paradis disparait. Nous voilà plongé·es dans des Enfers inconnus. Super Manineko détruit ce qu’il a construit pour nous montrer la pénombre, les flammes, une cave avec des chauve-souris (beaucoup plus stylée que la batcave) ou encore le deuil, sous le regard d’êtres étranges, venu·es d’ailleurs. Ici, le duo n’est plus seul dans son aventure. A la mesure de la tension épique qui s’installe, les costumes semblent tout droit sortis d’un Mortal Kombat, où ninjas et démons sont conviés.

En plus de nous régaler d’un clip XXL, le titre qui l’accompagne surprend. Plus sombre, moins lyrique, mais surtout plus club. Changement radical ou métamorphose du duo ? Peu importe, car la maîtrise est belle et bien là.

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut