Lecture en cours
Safia Nolin s’est mise à nu dans son dernier clip, et c’est magnifique
Safia Nolin - Manifesto XXI

En collaboration avec Bien à Vous et The WomanHood Project, Safia Nolin nous présente cette rentrée un clip qui, en toute sérénité, donne un uppercut aux standards de l’image du corps que nous avons l’habitude de voir dans les médias.

Il s’agit du clip de sa chanson « Lesbian Break-up Song » (feat La Force), tirée de son dernier album Dans le Noir. Nous voyons Safia et une dizaine d’autres femmes complètement nues, dans la nature ou dans des décors simples et bruts.

L’atmosphère est aquatique et douce. Au fur et à mesure que nous progressons, nous avons l’impression que le soleil se lève. Nous éprouvons une sensation de pureté, et c’est là que réside toute la beauté de cette réalisation, en harmonie avec la voix de la chanteuse canadienne.

Ce clip est pour Safia Nolin, une image de ce qu’est pour elle la sororité. Son aspiration est d’être regardée avec un œil humain et non critique. A propos de son corps, elle écrit ainsi :

« Je l’aimais pas vraiment. J’étais à l’aise avec mon image, mais dans l’intimité, seulement la femme qui partage ma vie avait accès à ma nudité. Pas parce que c’est sacré, mais bien parce que j’avais honte. J’étais gênée et c’était impossible pour moi de même envisager me mettre toute nue devant des gens.

Puis les journées de tournage de ce clip sont arrivées et j’ai été confrontée à mon désir de vouloir gratter où j’ai peur, d’aller vers ce que je fuis et d’y plonger tête première. Je l’ai fait et j’ai eu la chance d’être entourée d’une équipe formidable qui m’a accompagnée là-dedans. Toutes les fxmmes présentes sur le plateau m’ont tellement encouragée à être moi-même. À la deuxième journée de tournage, j’ai senti que quelque chose avait changé en moi. »


Safia et ces femmes appartiennent à la nature, telles qu’elles sont. Leurs corps ont pour fonction d’exister, comme celui de chaque être vivant, humain, animal et végétal.

Voir Aussi
Glauque - Plane

Par Jeanne Vavdin.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut