Lecture en cours
On va où pour la Queer Week à Paris ?

Elle est là, elle est belle et elle fête ses dix ans : c’est la Queer Week 2019 à Paris du 15 au 23 mars ! Une semaine entière – qui a même démarré en avance avec un hackathon – de réflexion sur les genres, les corps et les sexualités de manière extrêmement transversale, c’est ce qui nous attend.

Transversale sur la forme, avec du clubbing, de la sex party, des tables rondes, des ateliers, des projections, des spectacles, des discussions. Mais transversale sur le fond aussi, car la Queer Week aborde ses thèmes de prédilection par une profusion d’angles qui donnent le tournis : le sport, les corps, la justice, les sexualités, la nourriture, les révolutions… Elle est accessible à tous-tes, et saura rassasier nos soifs insatiables de connexion, de dialogue et d’apprentissage.

Perdu-es au milieu de tous ces events ? On vous fait une petite sélection par jour.

Samedi 16 mars

La justice intracommunautaire en question(s) : échange et discussion 14h-16h 

À la Bellevilloise, entre atelier pratique, discussion et conférence, on ira réfléchir à l’idée de justice alternative, hors et au sein des communautés queer. Comment « faire justice » face à un système mainstream LGBTI+phobe, sexiste, raciste et classiste ?

Soirée d’ouverture : Queer Week x Flash Cocotte

Pour bien ouvrir la Queer Week, cette dernière s’associe à l’incontournable Flash Cocotte au NF-34 pour un line up somme toute agréable et propice à la danse, incluant notamment Deena Abdelwahed.

Lundi 18 mars

Décoloniser le cinéma : « Shakedown ». Table-ronde & projection : 19h-21h30

À la Colonie, on se donne rendez-vous pour des projections, discussions et tables rondes pour décortiquer, construire et déconstruire les représentations sur les écrans des queers of colour.

Mardi 19 mars

Witches won’t burn. Atelier sigils et performance : 20h30-00h

Avec Hildegarde à La Mutinerie, on débat autour de la figure de la sorcière qui envahit les imageries contemporaines à nouveau, puis on distille de la magie dans nos vies par un atelier, et enfin on part sur une messe noire pour « poétiser nos dépressions« .

Mercredi 20 mars

L’inceste : le berceau des dominations. Conférence & discussion : 18h-20h

Une thématique peu abordée, terriblement taboue, qui sera mise à jour à la Bellevilloise au travers de diverses interventions et discussions, pour analyser la place de l’inceste en tant qu’outil de contrôle dans la société patriarcale.

Jeudi 21 mars

Quel racisme dans nos milieux queer féministes ? : table ronde & discussion : 18h-21h

Voir Aussi
chekmenevmanifesto211

Parce qu’il est fondamental que les communautés puissent faire leur auto-critique, cette discussion au Centre d’art et de recherche Bétonsalon est plus que nécessaire au sein de cette Queer Week.

Vendredi 22 mars

Spectacle Erreur 404 : Travailleurs.ses du sexe et transidentité 19h-20h30

À Sciences Po : où l’on fera le lien entre féminisme et Internet à travers le spectacle Erreur 404 mis en scène par Anaïs Seghier, recoupant trois problématiques du genre à travers trois parcours-fictions.

Samedi 23 mars

Soirée de clôture – Queer is burning

On finit en beauté avec la soirée de clôture à La Station pour une liesse anarco-reine et un line up défrisant : Double Mixte, Nicol, Calling Marian, Nelson D’Araujo, Karami, Barbara Butch, Linda DeMorrir, Wakanda. On ne sait où donner de la tête.

Et tout le programme ici

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut