Lecture en cours
Fauchage Collectif Vol.1 : la compil’ qui fait du bruit

S’il fut un temps où l’acte de faire une compil’ était un geste d’un éminent romantisme adolescent, il offre aujourd’hui, à l’ère des playlists, le charme d’une désuétude. Comme pour la playlist, les titres élus sont choisis avec beaucoup d’amour et d’exigence.

Fauchage Collectif organise concerts, expositions et projections depuis 2014. L’idée est de proposer des soirées « en marge » des habituelles programmations, à Paris et ailleurs, accompagné des collectifs We Are Vicious à Bordeaux, Linge Records à Montpellier, Baston à Lyon, Elephantz Records à Avignon-Marseille, et d’autres encore.

Le collectif est connu pour ses soirées : « Flashy Urbain » (électro-punk et la new-wave), « Graisse Auditive » (doom stoner metal), « Rue Crédit » (trap et le hip hop), etc.

fauchage-manifesto21

Les 19 artistes qui s’illustrent sur cette compilation ont déjà joué lors desdits concerts : Reflex Man, Angle Mort et Clignotant (Inouïs au Printemps de Bourges 2018), les Visages Pâles, Big Delta, CEYLON, Princesse Näpalm…

Voir Aussi

C’est une compil’ qui fait du bruit et qui ne manque pas d’humour, il n’y a qu’à voir les titres : « JPP », « Helal Sex », « Urètre ou ne pas être », « Stairway to nothing ».

Si vous faites des playlists, vous connaissez la détresse psychologique de trouver les deux derniers titres que vous allez y mettre. Une compil’ comme celle de Fauchage Collectif fait découvrir 19 artistes, soit 19 titres qui nourriront potentiellement, voire fort certainement, vos prochaines playlists.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut