Lecture en cours
CrushON : La révolution du vintage commence à la Bellevilloise

CrushON : La révolution du vintage commence à la Bellevilloise

Le week-end du 22 et 23 février prochain se tiendra l’un des plus grands événements parisiens dédiés au vintage à la Bellevilloise. La plateforme de vente de vêtements de seconde-main CrushON y organise un micro-festival dédié à la sape et à l’égalité des genres.

A la veille de la fashion week femme qui investit Paris la semaine du 24 février prochain, l’équipe de CrushON prouve que la capitale reste un terreau fertile pour la création alternative et émergente. Après l’ouverture de la Casa 93 en 2018 et la troisième édition du festival Open Mode en décembre dernier, 2020 commence plutôt bien pour les adeptes d’une mode abordable et (vraiment) inclusive qui auront leur propre terrain de jeu. 

Incarner et célébrer l’égalité des genres

Dans les 2000m2 de l’ancienne Maison du Peuple se mêleront stands de fripes, de vinyles, de plantes, food markets et conférences d’experts à propos de l’égalité des sexes. Aux manettes de l’événement, trois passionné.es de vintage qui aspirent à constituer un rempart à l’uniformisation des friperies parisiennes « dont la plupart sont détenues par la même organisation, Eureka Vintage », nous explique Camille Greco, l’une des co-fondatrices. « Il y a plein de petites fripes indépendantes qui font toute leur sélection à la main et n’ont pas de visibilité. »

On veut offrir la possibilité aux petits acteurs de se défendre face aux gros.

CrushON rassemble friperies, créateurs écoresponsables et amateurs de vintage autour d’un site et d’une application qui tendent à rivaliser avec les marketplaces façon rouleau compresseurs des géants du textile.

Au cours du week-end se tiendront également un défilé non-genré et 100% vintage, des DJ sets et de performances en tous genres, de la danse, du voguing et du body painting. A voir aussi, la performance de la drag queen italo-germanique Gemini K le samedi 22 février à 18h. 

Le public aura l’occasion de mettre la main à la pâte avec une série de workshops où il sera possible de créer une pièce unique à partir de chutes de tissu. « Le but est de sensibiliser les gens pour utiliser les matières et faire de nouvelles choses, en prenant en compte que le textile n’est pas renouvelable » détaille Camille Greco.

Convergence des luttes pour une mode plus engagée

Inscrit dans une philosophie de consommation responsable du textile, la mission de CrushON est de démocratiser l’achat de vêtements de seconde main : ainsi, en plus des shops présents sur le site, tout.e un.e chacun.e peut s’improviser vendeur/euse et proposer ses sapes. Si le succès est au rendez-vous – l’équipe attend 10 000 personnes – Camille Greco reste prudente : « Ça explose, c’est génial mais il ne faut pas que ce soit un effet de mode. Tout le monde en parle, même les magazines très dans la tendance comme ELLE »

Voir Aussi
Manifesto 21 - Nuxxe
NUXXE. Label d’un monde post-numérique

On essaie de rendre ce mouvement le plus simple et accessible possible pour qu’il conserve tout son attrait.

Photographie : beaxgraphie

Au-delà, et parce que le vintage se touche, s’essaie et s’échange, CrushON organise régulièrement des vintage markets dans plusieurs spots de la capitale, dont le Point Ephémère, la Recyclerie ou la Javelle, pour ne citer qu’eux. Sortant du créneau parisiano-parisien cher à la sphère mode, l’équipe accueille parmi ses invités des friperies venant de la France entière, de Toulouse à Alençon.

Cet événement s’inscrit dans la lignée des quatre grands rendez-vous instaurés qui se tiendront en avril, juin et septembre 2020 : l’écologie, la solidarité, l’égalité des genres & la liberté.

CrushON Vintage Festival x La Bellevilloise
22 & 23 février 2020

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut