Avignon 2024 : « Arrête aves tes mensonges » ou la difficulté de l’amour gay en campagne

Lauréat du Coup de coeur Avignon OFF 2023 par le Club de la presse, l’adaptation théâtrale du livre de Philippe Besson Arrête avec tes mensonges de la compagnie Velours et Macadam repart pour une série de représentations au Théâtre du Rempart dans le cadre du festival OFF d’Avignon 2024. Une production pleine de fougue.

Que reste-t-il de notre premier grand émoi lycéen ? A quel point la différence de classe et l’homophobie ambiante d’un coin de France peut-il empêcher l’amour ? De quelle manière cette amour peut-il exister malgré tout ? Le temps soigne-t-il vraiment les blessures du premier amour ? Voilà quelques questions que pose le texte de Philippe Besson Arrête aves tes mensonges, succès littéraire et adapté au cinéma en 2022. Les quatre comédien·nes, sous la direction de Valentin Nerdenne, proposent une adaptation théâtrale qui revendique son ancrage queer et gay tant de par son esthétique que par sa musique. La pièce s’ouvre sur un personnage mystérieux (interprété par la très juste Anne-Laure Ségla), coiffée d’une magnifique boule lumineuse, qui accompagnera le héros, Phillipe, dans son tourment amoureux.

Philippe est premier de la classe, homosexuel dans le placard, dont les bonnes notes à l’école et la famille petite classe moyenne lui assurent déjà une sortie de la campagne charentaise loin de tout. Lui qui n’espère que cela, partir, se trouve alors perturbé par l’amour soudain et passionné avec un camarade du lycée, fils d’agriculteur et dont l’acceptation de son désir pour les hommes est plus compliqué que pour Philippe. De la chambre du personnage principal où l’on suit les questionnements existentiels et amoureux du jeune Philippe au gymnase où se consomme pour la première fois l’amour clandestin des deux amoureux, la mise en scène de Nerdenne prend soin de ne jamais départir des émotions des personnages et assume le plaisir de la naïvieté amoureuse de l’adolescence, une ode à la drama queen que l’on a tous été lorsque fourmille en nous ce premier désir inexplicable et incontrôlable pour l’être aimé.

Bas les mascs

Les tableaux s’enchaînent à l’instar d’un cabaret et viennent éclairer à leur manière une nouvelle partie de l’adolescence. Ce goût de l’exubérance des sentiments et du spectacle se ressent à chaque instant et nous fait replonger inévitablement dans des souvenirs personnels : on chante des tubes ringards dans notre chambre, on se parle tout seul et on cherche conseille auprès d’un·e autre que nous que nous connaissons pas encore, on s’émoustille pour le moindre regard, la moindre caresse. « On est pas sérieux quand on a 17 ans» écrivait Rimbaud. On notera d’ailleurs la joie féminine et camp du spectacle, assumant, à bras le corps l’homosexualité sensible.

Mais au delà du côté coming of age de la pièce, cette production s’intéresse, au fur et à mesure, à ce que le titre indique déjà : comment arrêtons-nous de mentir aux autres et à nous même ? Ce récit d’initiation amoureuse est, d’ailleurs, toujours survolé d’un doute de la part de Besson. Il s’amuse à répéter que, s’il s’agit bien d’un récit autobiographique, il a toujours menti, toujours raconté des histoires aux autres pour se divertir dans cette campagne morose et se protéger des moqueries homophobes des autres. Derrière les performances et les clins d’oeil à l’art du drag, la mise en scène se dépouille de ses artifices pour donner à voir la vérité des personnages : un amour pur et beau malheureusement condamnée à l’échec par le mensonge qu’impose la société homophobe.

Une pièce à découvrir au Théâtre du Rempart du 3 juillet au 21 juillet 2024 dans le cadre du Festival OFF d’Avignon.

Voir Aussi

———–

Billets et réservations : https://www.billetweb.fr/arrete-avec-tes-mensonges1

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

© 2022 Manifesto XXI. Tous droits réservés.