Cannes 2022. Nos coups de cœur des Sélections parallèles

FOGO-FÁTUO - Copyright JHR FILMS
Cannes c’est certes une Sélection Officielle sous le feu des projecteurs pendant dix jours, mais c’est aussi des Sélections parallèles riches avec des choix de films volontairement orientés vers un cinéma plus alternatif, plus excitant et profondément novateur grâce à la Semaine de la Critique, l’ACID ou encore la Quinzaine des Réalisateurs.

Retrouvez les dix films coups de cœur des Sélections parallèles qui nous ont fait vibrer au cours de la dernière édition du Festival de Cannes.

Les Cinq Diables, réalisé par Léa Mysius – Quinzaine des Réalisateurs

Et si je n’avais jamais existé ? Si mes parents ne s’étaient pas rencontrés où serai-je ? Tout le monde s’est déjà dit ça, au moins une fois. C’est tout l’enjeu scénaristique de ce film électrique signé Léa Mysius – qui  nous avait déjà impressionné·es avec Ava en 2017 – qui choisit cette fois pour personnage principal Vicky (Sally Dramé) dont les parents sont plongés dans une crise évidente. Ici entre la piscine municipale, le lac, le lotissement et l’école, tout semble apaisé, mais le retour de Julia vient faire remonter tout le traumatisme d’une communauté à la surface. Difficile d’en dire plus tant le film mérite d’être découvert à l’aveugle.

Sortie prévue le 31 août 2022


Les Années Super 8, réalisé par Annie Ernaux et David Ernaux – Quinzaine des Réalisateurs

Co-réalisé avec son fils, David Ernaux-Briot, ce documentaire nous plonge dans les images mentales qu’Annie Ernaux a convoqué depuis des années dans sa littérature. Un film touchant, intergénérationnel, qui montre l’effritement du quotidien, les joies temporaires, les voyages, l’idéalisme de la gauche de l’époque. La caméra de son ex-mari (aujourd’hui décédé) transcrit l’essence d’une époque sous la narration apaisée de l’écrivaine. On se retrouve immergé·es dans ces souvenirs avec une sobriété forte et plus que plus touchante.

Sorite prévue le 14 décembre 2022


Foguo-Fátuo, réalisé par João Pedro Rodrigues – Quinzaine des Réalisateurs

C’était la claque joyeuse de ce festival, un ovni inattendu qui vient tourner en dérision bon nombre de sujets : le sexe, le covid et la royauté; joli trio pour cette composition d’une heure. Foguo-Fátuo c’est l’histoire du prince souhaitant devenir pompier pour protéger son pays en proie à de violents incendies. S’en suit une fable grandiose, sexuelle, électrique, qui atteint son apogée dans une scène de danse mémorable au milieu de la caserne. Le duo qui porte le film est brillant, l’image impeccable et le ton maîtrisé. Grandiose. 

Sortie prévue le 14 septembre 2022


Goutte d’Or, réalisé par Clément Cogitore – Semaine de la Critique

Ramsès, interprété par Karim Leklou, tient un cabinet de voyance dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris. Il est bien intégré dans les activités mixtes du quartier et dans sa profession, l’arrivée d’une bande de jeunes livrés à eux-mêmes originaires de Tanger vient semer le trouble dans son quotidien. Dans ce film, la caméra de Cogitore vient magnifier le Nord de Paris, montrant le tumulte ambiant avec une sobriété naturelle, proche du documentaire par moments. Il rend ici compte d’une réalité sociale sans pour autant stigmatiser l’ensemble de ses protagonistes ; l’isolement, la précarité, la violence et le conflit se mêlent au contexte presque onirique qui habite ces lieux.

Sortie annoncée prochainement

Goutte d’Or – Copyright 2021 / Laurent Le Crabe / Kazak Productions
El Agua, réalisé par Elena Lopez Riera – Quinzaine des Réalisateurs 

Cette édition était marquée par la présence forte des mythes et de la sorcellerie : El Agua s’intègre dans cette dimension. À mi-chemin entre la fiction et le documentaire, la réalisatrice a souhaité donner une résonance aux mythes qui imprègnent sa région natale, et particulièrement ceux qui portent les femmes au travers de portraits, mais aussi d’une fiction qui se rapproche d’un teen-movie. Le casting local et amateur confère une fois de plus cette dimension documentée et habitée. On assiste à cet amour d’été brûlant d’étrangeté, avec toujours en toile de fond l’eau qui attisent toutes les interrogations, ici le risque ne semble jamais très loin.

Sortie annoncée prochainement


Falcon Lake, réalisé par Charlotte Le Bon – Quinzaine des Réalisateurs

« Une histoire d’amour et de fantômes » – Le premier film de la chanteuse Charlotte Le Bon aura été une bien agréable surprise. Un teen-movie tourné au Québec filmé à hauteur d’ados, l’été dans une maison de vacances auprès d’un lac. L’image laisse toujours planer le doute sur le vrai du faux, jouant sur une ambiguïté sourde et subtile qui fait osciller le·la spactateur·rice entre différents états. Le choix des lieux, et la qualité des images permettent une imprégnation et une transmission certaine de la volonté cinématographique de la réalisatrice ; le film semble hors du temps et nous emporte avec lui au bord de ce lac immuable.

Sortie annoncée prochainement


La Jauria, réalisé par Andrés Ramírez Pulido – Semaine de la Critique

Deux adolescents, que l’on comprend complices d’un crime, se retrouvent dans un centre de détention expérimental au milieu de la forêt colombienne. L’un est presque mutique, l’autre bouscule la structure du centre dès son arrivée en usant de violence. La fuite en avant, loin de la culpabilité et du statut de prisonnier, se fera peut-être avec et dans la jungle. Le premier film d’Andrès Ramírez Pulido maîtrise son sujet sans passer à coté du mystère de ses habitants, enfants endurcis par l’injustice et la violence qui suinte de partout.

Sortie prévue le 5 avril 2023


De Humani Corporis Fabrica, réalisé par Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor – Quinzaine des Réalisateurs

L’hôpital comme une cuisine: le duo Verena Paravel et Lucien Castaing-Taylor s’intéresse à l’intérieur des corps et à ce qu’il s’y passe quand les médecins sont à l’œuvre. « Vas-y, épluche! », entend-on dire pendant que la caméra filme une opération sur la prostate d’un patient. Les caméras endoscopiques nous montrent tout du travail de chirurgie – sanglant, éprouvant – et c’est parfois le son de ces images médicales qui nous crispe. Superbe collage tendant vers l’expérimentation, véritable body horror : les images des deux anthropologues ne nous lâchent plus.

Sortie annoncée prochainement

Voir Aussi


Ashkal, réalisé par Youssef Chebbi – Quinzaine des Réalisateurs

Thriller néo-noir tunisien et deuxième long métrage du réalisateur Youssef Chebbi, Ashkal habille les fantômes de feu dans les Jardins de Carthage, quartier de bitume abandonné depuis la révolution tunisienne. Deux policier·es, Fatma et Batal, s’essoufflent pour trouver réponse au mystère d’une série d’immolations mystérieuses: l’étrangeté du film ne vient pas la résolution, mais de l’effort à nous insuffler la pesanteur de l’incompréhension. Rien n’est didactique, la maitrise du genre impressionnante et il en résulte un film qui hante. 

Sortie annoncée prochainement


The Dam (Le Barrage), réalisé par Ali Cherri – Quinzaine des Réalisateurs

Le long du Nil, au Soudan, une briqueterie : Maher travaille l’argile sans relâche. Le premier long métrage du plasticien libanais Ali Cherri ne se trouve pas loin des thèmes qui traversent son œuvre plastique. Il y a de la beauté et de la violence dans la répétition du travail, dans le relâchement des corps voûtés et dans les minutes de baignades oniriques dans le Nil. Peu de dialogue et pourtant, le visage de  Maher El Khair exprime tout. Le Barrage est un conte magique fait de poussière, de pluie et de boue, qui n’oublie pas les soulèvement populaires qui bousculent le pays depuis 2018. 

Sortie annoncée prochainement


La sélection de la Quinzaine des Réalisateurs 2022 est visible exceptionnellement au Forum des images à Paris du 16 au 26 juin : informations et réservations

Le programme de l’ACID sera lui repris à l’automne dans différentes villes : informations et réservations

Cannes 2022. Nos coups de cœurs de la sélection officielle


Sélection et rédaction : Caroline Fauvel et Louise Malherbe

Image à la une : Foguo-Fátuo de João Pedro Rodrigues – Copyright JHR FILMS

© 2022 Manifesto XXI. Tous droits réservés.