Lecture en cours
Apollo Noir construit les bases d’une Synthwave 2.0
Manifesto 21 - Apollo Noir

Le producteur Apollo Noir revient avec un second album sorti sur Tigersushi Records : Chaos I-D. A travers ces dix titres, il réinvente la synthwave arrivée à saturation, et offre un second souffle au genre, en y abordant des thèmes forts.

Depuis quelques années, l’esprit de la pop culture des 80s se réinvite dans nos vies. Il suffit de voir les reboots des franchises à succès de ces années revenir dans nos salles obscures, de Star Wars à Blade Runner. La nostalgie de cette époque a atteint son paroxysme avec le succès de Stranger Things et notamment sa bande-son mémorable. La Synthwave peut redevenir populaire. Mais il n’aura pas fallu attendre l’arrivée des aventures des enfants de Hawkins pour entendre le doux retour de ce style musical. Depuis presque dix ans, la synthwave a pris sa place dans nos playlists et soirées, de Kavinsky à Carpenter Brut. Mais à l’aube d’une nouvelle décennie, la synthwave se doit de se réinventer. Et c’est bien ce que nous amène le nouvel album d’Apollo Noir, Chaos I-D.

Depuis trois ans, il s’impose comme une figure à suivre de plus en plus près sur la scène électronique française. Adoubé par de belles collaborations — avec notamment des participations aux projets de Jeanne Added ou Canine — et le monde de la musique (c’est un ancien lauréat des Inouïs du Printemps de Bourges, rien que ça), il sort un premier projet sombre A/N qui lui vaut d’être élu album du mois par Trax. De la musique électronique déstructurée, expérimentale… Pas de doute, l’Hexagone vient de trouver son Aphex Twin.

Cet automne, Apollo Noir transforme l’essai avec son opus Chaos I-D. Publié sur le label Tigersushi Records, l’ensemble donne naissance à une synthwave réinventée. Les nappes des synthétiseurs ne refusent pas l’appui du breakbeat ou encore de la drum’n’bass. Flottant dans un esprit cyberpunk, l’album a autant de potentiel épique qu’une BO de film de science-ficiton, mais plus ancrée dans les peurs de notre génération. Même si le projet reste sombre comme son précédent, cet album d’Apollo Noir est néanmoins beaucoup plus accessible. Ce qui le rend agréable, tout en abordant les thèmes de l’uniformisation des cultures ou du capitalisme.

Manifesto 21 - Apollo Noir
Chaos I-D (Tigersushi Records)

Chaos I-D n’est pas un album de synthwave standard, il se sert des bases du genre pour mieux en faire évoluer ses sonorités et les thèmes abordés. Ces tracks forment une musique actuelle, nouvelle ; et peut-être même que ce sont les bases de la musique de demain.

Voir Aussi
the-house-that-jack-built-lars-von-trier-manifesto21

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut