Lecture en cours
Accords perdus : bienvenue dans notre nouveau rendez-vous d’actu musique !

Accords perdus : bienvenue dans notre nouveau rendez-vous d’actu musique !

Dans cette première sélection de la rédaction de Manifesto XXI, retrouvez des nouvelles du festival Berlin Atonal, la harpiste Nala Sinephro, le hip-hop de Moor Mother, le groupe israëlien BĘÃTFÓØT…

L’été aura été doux pour certain·es parti·es à la recherche du temps perdu, au soleil ; intense en bpm pour les raveur·ses frustré·es par les nombreux confinements ; introspectif pour celles et ceux lancé·es dans une (re)découverte de nos territoires. Autant de façons de se retrouver une liberté, réelle ou imaginée.

L’équipe de Manifesto XXI a su profiter de cette pause pour se réinviter et proposer une rentrée rythmée. On vous propose donc un nouveau rendez-vous : les articles Accords perdus qui seront bi-mensuels. Ils feront office de récapitulatif pour toute l’actualité musique qui aurait pu vous échapper, nos coups de cœur, et nos nouveautés rédactionnelles.


Les actualités du moment

. La playlist Manifesto XXI est bel est bien de retour ! Pour célébrer ça, on vous y a mis des tracks de Pilgrim Raid, Scratcha DVA Ft. :3ION, Rada et bien d’autres ! Updatée toutes les deux semaines, disponible sur Spotify et Deezer. Abonnez-vous et faites tourner.

. La Berlin Atonal annonce une série de concerts pour accompagner l’exposition Metabolic Rift du 25 septembre au 30 octobre au Kraftwerk à Berlin. Sont attendues les performances d’Actress, Ziur, Abdullah Miniawy & Carl Gari, Caterina Barbieri, et plus !

. Eira Haul annonce la sortie d’un livre de cuisine Turn the Tables rassemblant des recettes de DJs. Les fonds seront reversés à l’école GSBTB Open Music Lab.


Les nouveautés à écouter


Space 1.8 de Nala Sinephro

La jeune harpiste installée en Angleterre, Nana Sinephro, offre une évasion musicale qui explore les multiples facettes du jazz d’aujourd’hui. Avec ses acolytes, elle rend hommage au jazz lounge lorsque le piano fait irruption dans « Space 2 », pour ensuite faire la part belle à une ébullition free jazz dans « Space 6 » rythmée d’accords à la batterie. Elle explore également une harpe modulaire dans « Space 5 », titre qui rend hommage à un jazz ambient en plein essor.


A Time To Die de Angel-Ho

Deux ans après Death Becomes Her, qui lui permis de mettre en art ses pensées sur les normes genrées et comment iel se perçoit au sein de la société, l’artiste sort aujourd’hui A Time To Die. Son œuvre émane d’un besoin viscéral de performance après des mois de confinement. Tandis que l’album précédent démantelait le genre dans sa dimension humaine, celui-ci s’attache à déconstruire les structures de genre dans la musique. Accords, techniques, approches fusionnent pour une œuvre expérimentale et singulière.


Black Encyclopedia of the Air de Moor Mother

À la croisée du jazz, de la noise industrielle et du hip-hop expérimental, Moor Mother revient pour explorer les thèmes importants de l’afrofuturisme. Elle s’entoure d’artistes, qu’iels soient rappeur·ses ou poète·sses, pour imaginer un futur dépourvu d’oppressions racistes. On y retrouve ainsi Pink Siifu, Brother May, Elucid, et d’autres noms qui gagnent à être connus.


BĘÃTFÓØT de BĘÃTFÓØT

Nouveaux aliens venus tout droit de Tel-Aviv, BĘÃTFÓØT a dévoilé le 17 septembre son troisième album. Un disque sur-vitaminé, complètement allumé et excessivement addictif. C’est une bizarrerie que l’on pourrait qualifier de gros délire, puisque le trio se fout des codes et n’hésite pas à mixer les genres pour donner un patchwork de musique club-post-punk-acid-soul-pop-hip-hop. On a hâte de voir ce joyeux bordel en live. 


La mini compilation link001 de Hyperlink

On vous avait déjà parlé du label Hyperlink lors de la parution de leur compilation lilywhite. Fondé au début de nos périodes de confinements, Hyperlink vise à mettre en avant les artistes de tous horizons, sphères, planètes. Retrouvez les titres de Sprælle, Aeoi, KAVARI, Yikii, Tristan et KARLFROYE, dès maintenant.


Fluidity de Tim Karbon

Tim Karbon explore la multiplicité de sa voix dans une épopée longue de cinq titres. À sa voix s’ajoutent des percussions métalliques et saccadées, pour une œuvre entre dancehall et UK techno.

Voir Aussi
Eartheater Phoenix


Anxiety Prime de Glass

L’EP de Glass, duo originaire de Caen, paraît sur Comic Sans Records. Les sept titres font office d’expérimentation hybride mêlant enregistrements vocaux, techniques de programming max/msp, sampling tirés d’internet pour peaufiner un collage post-moderne.


Les dernières parutions sur Manifesto XXI

. « Le questionnaire “Amoureuse” de Paul Seul », par Bryan Ferreira : Paul Seul est-il plutôt du genre à draguer en rave ou à se marier en Ferrari ? À la moitié d’Ascendant Vierge qui a sorti un nouvel EP, Amoureuse, on a voulu poser les questions les plus brûlantes. Interview. 

. « Manchester, l’éveil d’une scène musicale : extrait et playlist », par Géraldine Faure : « Si jusqu’à aujourd’hui il n’existait pas de livre français retraçant l’évolution musicale de la ville de Manchester sur ses trois dernières décennies, à présent, c’est chose faite. Manchester, l’éveil d’une scène musicale écrit par Michel-Angelo Fedida, une plume que vous avez peut-être déjà croisée sur les pages de notre site, a publié son premier livre chez MJW Fédition. »

. « Avec Jade 玉观音, Pan Daijing convoque des présences moites et inquiétantes », par Charles Wesley : « Sur Jade 玉观音, écrit entre 2018 et 2021, Pan Daijing assemble des morceaux qui coulent dangereusement les uns dans les autres, un tourment dans lequel elle-même ne cesse de renouveler ses modes de présence. »


Image à la Une : BĘÃTFÓØT © Corine Swed

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut