Lecture en cours
Olivier Véran vacciné, #sciencesporcs, Russie, infertilité : Revue de presse #4

Olivier Véran vacciné, #sciencesporcs, Russie, infertilité : Revue de presse #4

Bien s’informer, c’est important mais ça demande du temps. Alors chaque lundi, la rédaction de Manifesto XXI vous présente sa revue de presse pour bien commencer la semaine. Dedans, retrouvez des infos essentielles, des enquêtes marquantes, des débats, des images fortes, des actus queers et féministes.

En février, le jeu de domino des révélations de viols et agressions sexuelles par des hommes de pouvoir s’emballe. Cette semaine, c’est un bastion du pouvoir politique français qui a tremblé avec les nombreuses déclarations ayant eu lieu dans tous les Sciences Po de France. La peur change de camp, mais c’est encore au prix de souffrances, de longues procédures, voire de décès, comme l’illustrent les nouvelles d’affaires en cours.

Depuis que nous avons lancé cette revue de presse, les affaires de violences sexuelles y occupent une place prépondérante. On pourrait penser qu’il s’agit d’un choix, d’un tropisme, ce qui est en partie vrai, mais le moment est historique. La quantité d’affaires en cours accable parfois mais elle semble aussi indiquer que pendant la vie ralentie par la pandémie, de grands changements peuvent émerger. D’autres sujets inquiétants nous occuperont sans doute dans les semaines à venir, car cette semaine on a pu assister à un moment politique ahurissant où Marine Le Pen s’est retrouvée doublée par sa droite par Gérald Darmanin lors d’un face à face télé sur France 2… Une séquence qui ne présage rien de bon pour la prochaine élection présidentielle, tout comme les achats médias de Vincent Bolloré. Heureusement, on a pu rire un peu cette semaine, grâce à une photo iconique postée par le ministre de la Santé Olivier Véran et un génial générateur de com macronienne.

La semaine en bref

#sciencesporcs – L’affaire Duhamel continue encore cette semaine à faire tomber les masques… À l’IEP de Paris, Frédéric Mion a fini par démissionner de son rôle de directeur face à un rapport accablant montrant sa connaissance des faits reprochés à Duhamel bien avant la parution de La Familia grande. Plus grave encore, des étudiant·es et des ancien·nes de tous les IEP en France ont témoigné en masse sur les réseaux pour dénoncer une inaction voire des injonctions au silence des directions d’établissements face à de nombreux cas de viols et violences sexuelles. C’est le témoignage de Juliette, 20 ans, scolarisée à l’IEP de Toulouse, qui a déclenché la vague de témoignages. D’abord posté sur un groupe Facebook privé, il a ensuite été diffusé sur Twitter par Anna Toumazoff (aka @memespourcoolkidsfeministes). Une vague qui s’étendra peut-être à tout l’enseignement supérieur ? 

Sexisme en politique – Mardi, le député LREM Pierre Henriet a été sanctionné pour « injure sexiste » après avoir traité la députée LFI Mathilde Panot de « poissonnière ». L’élu a écopé d’un « rappel à l’ordre avec inscription au procès verbal » et d’une retenue financière d’un quart de ses indemnités parlementaires mensuelles, soit 1400 euros.

LVendômeMH – La ville de Vendôme a vendu l’utilisation de son nom au groupe LVMH pour la somme de 10 000€ et la promesse de créations d’emplois dans la région. Une décision qui divise la population, comme le rapporte un JT de France 2.

#MeTooGay – Guillaume, l’étudiant qui a accusé l’élu communiste Maxime Cochard et son conjoint de viol, a été retrouvé pendu dans sa chambre sur le campus de Nanterre. Son accusation, postée sur Twitter, avait lancé le hashtag et déclenché la vague de témoignages. Pour le moment, aucun lien certain n’est établi entre ce qu’il semble être un suicide et sa dénonciation. Une enquête a été ouverte. De nombreux hommages ont afflué sur Twitter, plusieurs rassemblements ont été organisé à sa mémoire, dont un devant le siège du PCF. 

Violences sexuelles, affaires en cours – Le président du CNC, Dominique Boutonnat, a été mis en examen jeudi pour agression sexuelle et tentative de viol sur son filleul. Cinq plaintes pour viols et agressions sexuelles ont été déposées contre le couple Gérard Louvin et Daniel Moyne. Enfin, la fille de Richard Berry, Coline Berry-Rojtman, qui accuse l’acteur d’inceste, a été entendue jeudi 11 février par la police. Son avocate a déclaré à BFMTV : « nous n’étions pas venues les mains vides ». De nombreuses preuves auraient été apportées au dossier. 

#MusicToo – Avant d’être désignée Artiste féminine de l’année aux Victoires de la musique, la chanteuse Pomme a publié sur son blog Mediapart une lettre ouverte sur les violences qu’elle a subies. Toujours chez Mediapart, une longue enquête révélait que le parolier Yohann Malory est visé par cinq plaintes. Enfin, l’un des fondateurs du compte @MusicTooFrance s’est exprimé publiquement chez Neon pour appeler les hommes de l’industrie à s’engager contre les violences sexuelles. 

Russie – Après le documentaire de Vitaly Mansky (Grand Prix « Documentaire international » au Fipadoc 2019) sur l’installation du système Poutine en Russie, Mediapart met en ligne sur sa chaîne Youtube le documentaire Un palais pour Poutine, sous-titré en français. Réalisé par l’opposant Alexeï Navalny, mettant en lumière la corruption du Kremlin, il a mis le feu aux poudres et provoqué une vague de protestation d’envergure dans tout le pays.

Médias Dans les couloirs d’Europe 1, « plus personne ne se fait d’illusions », selon un article paru dans Les Jours, concernant le rachat d’Europe 1 par Vincent Bolloré. En effet, la vente de la radio n’est pas confirmée officiellement, or cela ne fait pas de doute, à un an de la présidentielle le choix est stratégique. Nous pouvons désormais nous attendre à la poursuite d’une ligne éditoriale similaire à celle de CNews avec Zemmour en tête d’affiche. 

Les images de la semaine

Le téton d’Olivier Véran – Cette semaine, notre ministre de la Santé s’est fait vacciner à Melun. Dans la foulée, il a posté une photo de lui, torse nu mais la chemise pudiquement tirée sur la poitrine. L’image a fait le tour du web et même le tour du monde : l’animateur américain Stephen Colbert s’en est moqué dans une chronique. L’explication de cette mise en scène serait en fait assez simple : Olivier Véran n’avait plus de chemises propres à disposition le matin, et il aurait donc dû porter une chemise trop petite.

Republigram – Un génie des Internets a mis en ligne ce générateur d’affiches calqué sur les codes graphiques de la com Instagram du Président. Forcément, des pépites ont fleuri sur le web. 

Loujain Hathloul – La photo de la semaine qui fait vraiment plaisir, c’est celle de la militante féministe saoudienne Loujain Hathloul chez ses parents à Riyad, libérée après presque 3 ans d’enfermement. Elle avait été arrêtée en mai 2018 en raison de son activisme en ligne, notamment ses appels réguliers pour l’autorisation du permis de conduire aux femmes saoudiennes. Le changement d’administration américaine a largement contribué à sa libération. 

#MMIWG2SR – Une escouade de motardes sillonnent les USA pour lever des fonds et l’attention sur les enlèvements et meurtres de femmes et two spirit natives. 9 femmes natives sur 10 ont été victimes de violences sexuelles. Sans que les institutions ne s’en emparent, depuis les années 70 et sans interruption, on compte un enlèvement tous les trois jours. Voir le hashtag « Murder and Missing Indigenous Women, Girls, Two-Spirit and Relatives » #MMIWG2SR et le portfolio de Mediapart.

#EatTheRich – Cette semaine, L’ADN a commencé à s’intéresser au cas de la TikTokeuse Gina Bologna, anciennement employée dans le marketing : son appel à se désabonner des gros influenceurs pour décourager cette course à l’argent facile est relayé de plus en plus massivement par les ados… La fin du règne des Kardashian est-elle en approche ? 

Chris Pratt – Un thread du journaliste d’investigation Scott Morris a mis en lumière l’implication de l’acteur Chris Pratt (Parks and Recreation, Les Gardiens de la Galaxie, Her…) dans une milice d’extrême-droite liée à l’invasion du Capitole. Une milice qui aurait infiltré toutes les strates de l’administration d’un comté de Californie. Glaçant… 

Matière à penser

Femmes, armées, violentes – Sous la direction de Caroline Guibet Lafaye et Alexandra Frénod sortait en 2019 S’émanciper par les armes. Se décentrant du point de vue habituel qui sur le sujet de la violence étudie les femmes comme victimes ou en position de réaction, ce livre interdisciplinaire explore les questions de genre en conflit armé du point de vue des actrices de violences politiques. À lire intégralement en accès libre.

Représentativité et identités – L’élection de Kamala Harris représente un signal d’espoir féministe et anti-raciste ainsi qu’une occasion de se questionner sur la représentativité. Mais Federica Merenda rappelle que la lutte politique ne se résout pas lorsqu’une personne issue de minorités accède au pouvoir et invoque Arendt pour dépasser cette aporie. Imani Perry, elle, questionne dans le New York Times pour le Black History Month la relation ambiguë des mouvements civiques avec ses héro·ines noir·es.

Voir Aussi
Qui embrouille qui, Deaf Rock Records, Spleen : l’actu #MusicToo

Histoire des violences sexuelles – Alors que l’on peine, aujourd’hui et maintenant, à défricher les conséquences judiciaires de la révélation du caractère systémique des violences sexuelles, l’historien Jean-Clément Martin descend dans les archives. En étudiant les procès-verbaux corrélatifs aux violences sexuelles en Vendée au XIXe siècle, il brosse le tableau d’un rapport en miroir au nôtre, en forme de silences, d’éclats qui servent les puissants, et de luttes émancipatrices. À lire sur Mediapart.  

Jusqu’où peut aller la défense ? – Dans Mediapart toujours, Ellen Salvi revient sur une ancienne plaidoirie du garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti qui avait défendu son client en invoquant un « inceste consenti » et interroge plusieurs avocats pénalistes sur les moyens utilisés pour défendre des clients agresseurs. Selon certains, les moyens de plaider disent beaucoup de l’avocat et des mentalités ambiantes.

Cultures queers et transféministes

Oscars 2021 Purpleboy, une animation brésilienne d’Alexandre Siqueira sur la transidentité, est sélectionnée pour les Oscars 2021. Une œuvre qui se veut douce et militante, dans un environnement inspiré de la dictature militaire au Brésil dans les années 70. On vous laisse apprécier ce court-métrage dans lequel la terre fait corps.

Représentation – Le compte insta @representrans a édité ce post qui répond une bonne fois pour toutes à la question « Est-ce que les rôles trans devraient être joués par des acteur·ice·s trans ? » en 9 points. Un pense-bête on ne peut plus utile pour l’industrie du cinéma. 

Insta en librairie – Ce mercredi 10 février sortait le livre Une histoire de genres de la militante Lexie, aka @aggressively_trans, aux éditions Marabout. Vendredi, c’est le livre La Terreur féministe d’Irene, aka @irenevrose, qui est paru aux éditions Divergences.

Infertilité – On a lu et on a adoré la BD Un bébé si je peux de Marie Dubois, co-édité par le revue XXI et Massot Editions. Atteinte du SPOK (syndrôme des ovaires polykystiques, une maladie hormonale), la jeune femme y raconte son parcours du combattant pour avoir un enfant. Un récit très pédagogique qui informe sur ce sujet encore trop méconnu : en effet, 20% de la population française souffre d’infertilité, soit 1 couple sur 5. L’autrice démonte aussi les clichés tenaces sur les causes de l’infertilité, notamment le fameux « c’est dans la tête ». C’est révoltant mais aussi drôle, et surtout incroyablement émouvant. Le livre est disponible en précommande sur KissKissBankBank jusqu’au 22 février. 

Marina Rollman – L’humoriste suisse a enfin fait son come-back sur France Inter cette semaine, quelle joie !

Victoires de la musique – Samedi soir, la chanteuse Yseult a été désignée Espoir féminin 2021 après une très belle performance de son titre « Corps ». Mais depuis cette victoire, les tweets grossophobes, racistes et misogynes pleuvent… Un cyberharcèlement honteux qui ne fait que confirmer ce que l’artiste défendait dans son discours de remerciements : être une femme, grosse et noire, visible et en colère, n’est toujours pas accepté en France. Soutien. La soirée aura aussi été illuminée par les performances de Pomme et de Lous & the Yakuza.

À rattraper

L’affaire Claude Lévêque – La plainte de l’artiste Laurent Faulon à l’encontre du sculpteur Claude Lévêque pour viol sur mineur et les enquêtes du Monde parues en janvier ont provoqué un séisme. Les révélations (pour le grand public, la pédocriminalité du sculpteur étant connue du milieu de l’art) sur l’ampleur des agissements pédocriminels de Claude Lévêque s’étendent un peu chaque semaine, au fil des découvertes sordides. Dans sa plainte, Laurent Faulon évoque huit autres mineurs victimes, Mediapart a retrouvé certains d’entre eux et recueilli leurs témoignages. Dans À l’air libre le 5 janvier, Laurent Faulon a témoigné devant la caméra.

Une enquête parue la semaine dernière dans Libération revient sur ses résidences en milieu scolaire (une école élémentaire dans le quartier de la Goutte d’Or à Paris) et psychiatrique juvénile : chouchous, obsessions sur certains garçons, réception de groupes d’élèves au domicile de Claude Lévêque, invitations personnelles à des vernissages… Autant d’agissements douteux, sous couvert d’heureux accès à la culture grâce à l’artiste, et une protection insuffisante de la part des institutions scolaires et médicales. Alors que depuis plusieurs mois, le collectif My Art Not My Ass dévoile le sexisme sévissant dans le monde de l’art contemporain, les enquêtes racontent que cela était parfaitement connu dans le milieu. Claude Lévêque se montrait, sortait avec ses victimes, qui existaient également dans ses œuvres glaçantes (peuplées notamment de jouets d’enfants malmenés et traversées par les motifs de l’enfermement et de l’emprise dans les cages).


Sélection et rédaction : Albane Barrau, Apolline Bazin, Salvade Castera, Anne Plaignaud, Luki Fair

Image à la Une : L’Immunité guidant le peuple © Julien Ménielle (Dans ton corps sur Youtube)

AOC, Richard Berry, censure, Marilyn Manson, Birmanie : Revue de presse #3

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut