Regarde le son : « Values » de Gesaffelstein

"Galaxies forming along filaments, like droplets along the strands of a spider’s web" (Palais de Tokyo, 2018, Paris) - Tomás Saraceno

Regarde le Son : La chronique qui met en parallèle oeuvre d’art et morceau de musique.

La Science et l’Art, tout comme le rationnel et la passion, ne s’opposent pas : bien au contraire, ils se complètent. Il arrive que des scientifiques mettent leurs compétences au service de l’art. Le morceau « Values » du musicien Gesaffelstein et l’oeuvre « Galaxies forming along filaments, like droplets along the strands of a spider’s web » de Tomás Saraceno présentent plusieurs similitudes.

Mike Lévy découvre dans sa jeunesse la musique de Dopplereffekt et son album Gesamtkunstwerk. En parallèle, il se passionne de physique également avec Einstein. Voulant fusionner ses deux passions et ses deux mentors, l’artiste Gesaffeslstein est né. L’heure est donc venue de ranger la « Turbine-Techno » essoufflée du début des années 2010 pour une techno froide et mélancolique. Gesaffelstein s’inscrit comme alors comme un des producteurs les plus « techniques » et performants du moment. Il rejoint le label le plus influant de l’époque: Bromance Records.

Values

Après des EPs comme Conspirations ou Variations, il dévoile son premier album Aleph en 2013.  L’oeuvre comporte de gros morceaux coups-de-poing (« Pursuit » ou « Hate or Glory ») mais également des morceaux plus mélancoliques, sombres et calmes. « Values » en fait partie.

Tomás Saraceno

D’origine argentine, Tomás Saraceno commence avec une formation d’architecte. Mais son travail s’oriente vers l’étude de constructions et de demeures non-humaines : celles des araignées. Les toiles et les réseaux de ces êtres à huit pattes deviennent le cœur de sa recherche artistique et scientifique. Car oui, Saraceno est un scientifique et un artiste.

Lors de l’exposition qu’il vient d’achever au Palais de Tokyo en début d’année, le plasticien a de nouveau présenté son oeuvre »Galaxies forming along filaments, like droplets along the strands of a spider’s web » : un réseau de câbles connectés tel une toile d’araignée. Un réseau interactif avec son public, où ce dernier peut se faufiler entre les tissages. Tout contact humain sur chaque câble produit alors un son ce qui nous donne alors un orchestre de nappes électroniques, anarchiques et mélodieuses.

Palais de Tokyo, 2018, Paris – Installation de Tomás Saraceno

Les câbles, tels des fils de toiles d’araignée, sont à la base de l’oeuvre de Gesaffelstein et de Seraceno. L’un les utilise pour connecter ses machines ou tout synthétiseur modulaire qui change de sonorité en fonction de leurs combinaisons, l’autre les utilise pour y construire des oeuvre d’arts se basant sur un phénomène naturel et en le retranscrivant avec la technologie de l’Homme.

Dans « Values », la mélodie est descendante et dissonante, sous un fond de nappes de basses. Il est donc aisé de s’imaginer des araignées construire leur piège sur ce morceau, ou de se laisser emporter par un sentiment de chute, et parfois même d’oppression sur certains passages, en tant qu’auditeur. Dans l’oeuvre de Saraceno, c’est le « nous » qui se balade dans la toile.

Saraceno et Gesaffelstein, deux artistes, deux amoureux de la Science et du Son, embrassent la technologie pour construire l’Art et nous piègent dans leurs œuvres respectives. Mais leurs pièges ne nous emprisonnent pas :  il nous donne soudainement une envie de voyage et de rêve.

Retrouvez les autres chroniques de Regarde le son,

« Yo Vogue » de French Fries

« Rockall » De Molécule

 

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  • 9
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
More from Robin Gillet

Regarde le son : « Rockall » de Molécule

[NOUVEAU] Regarde le Son : La chronique qui met en parallèle oeuvre...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.