Manifeste011, la mode végane et responsable en 6 questions

manifeste011 (1)
Maud & Judith Pouzin © Jacob Khrist

Alors que l’industrie de la mode se demande encore le « pourquoi » de la mode éthique, les partisans du « comment » sont de plus en plus nombreux. Malgré l’ampleur que les mouvements liés à l’écologie et au respect des animaux ont pris ces dernières années, il est étrange de constater que concernant la mode, le marché éthique est encore plutôt tâtonnant. Tout est à faire, y compris dans une capitale comme Paris, se voulant le centre propulseur de l’économie et de l’innovation dans le domaine.

La réflexion sur la mode éthique ne s’arrête pas à une manière de rassurer le consommateur par le biais d’une étiquette indiquant l’origine des produits. Ce qui échappe encore en grande partie aux marques, c’est qu’une tranche grandissante de leur clientèle est en demande d’une manière de consommer autrement.

C’est ce que les deux sœurs Maud et Judith Pouzin se proposent d’offrir avec leur concept store 2.0 Manifeste011. Véganes depuis environ cinq ans, elles connaissent désormais très bien ce style de vie qui s’apparente plus à une véritable philosophie quotidienne qu’à une simple manière de se nourrir. En quelques points, pourquoi ouvrir une boutique de mode végane aujourd’hui et surtout, qu’est-ce qui entoure cette notion ?

Soutenir le projet ici

Crédits photographiques : 

Photographie : Léonard Méchineau
Direction artistique : groupe CCC
Coiffure : Victor Bulle / Salon Les Belles Plantes
Stylisme :  Lucie Jeannot et Camille Bodinier
Maquillage : Mélissa Biard / Produits Kat Von D

manifeste011
Pull Wanda Nylon, maillot de bain Luz 

Peut-on dire qu’un magasin responsable se base sur l’idée du circuit fermé ?

Manifeste011 se veut donc la première boutique de mode végane à Paris, basée sur l’idée du « circuit fermé ». Des vêtements au mobilier (réalisé en collaboration avec le studio Quetzal et groupeCCC), en passant par le packaging et la consommation électrique, tout dans ce concept store sera fait pour prouver qu’une manière plus responsable d’acheter est possible et plus simple à concrétiser que ce que l’on croit. Pour les fondatrices, chaque détail, des étiquettes à l’usage d’Internet, peut être résolu par des solutions en dehors de la grande consommation. Nous découvrons ainsi un fournisseur d’électricité indépendant et « fait maison » répondant au nom d’Enercoop, responsable et made in France. Le circuit fermé n’est autre qu’une approche « do it yourself », qui est pour le moins insolite dans un monde où les interdépendances s’accroissent toujours en faveur du mieux placé.

manifeste011 (4)
Top Wylde 

 Manifeste011 prône-t-il une consommation politique ?

Le projet est un acte politique avant tout, comme son nom l’indique. Il s’agit de remettre en discussion les rouages de la consommation massive en instaurant un espace d’autarcie totalement auto-géré en plein Paris. Si l’expression « acte politique » en parlant de véganisme peut s’apparenter à une croyance plutôt de gauche, il s’agit ici de pousser plus loin le sens des mots. Pour les deux fondatrices, le combat écologique n’est ni de droite ni de gauche, c’est un défi collectif. La consommation responsable devrait simplement être inscrite dans chaque programme électoral, à l’instar de l’éducation, de la culture ou de la santé.

Lui : T-Shirt April77, chemise Wylde, short Super Marché // Elle : Top Side Project, jean April77 

Quelles inspirations sous-tendent le projet ?

Plusieurs mouvements et actions ont prouvé l’intérêt que le sujet de la responsabilisation de la mode suscite. Li Edelkoort (célèbre trend forecaster, fondatrice de l’agence Edelkoort) et son manifeste « Anti-Fashion » en avaient déjà déstabilisé plus d’un, en lançant l’idée que toute la manière de concevoir la mode aujourd’hui est désuète et injuste. Les actions de Fashion Revolution avaient aussi attiré l’attention du public : l’association réunissant des acteurs du secteur à travers le monde promeut une mode mettant business, humain et transparence sur le même pied d’égalité. Du sourcing à la vente en passant par la production, il s’agit de blanchir le processus et d’en arrêter les abus. Cependant, l’une des inspirations les plus fortes ayant mené à la mise en place du projet a été le documentaire The True Cost, une expérience marquante et nécessaire. Manifeste011 s’insère dans cette vague, en concrétisant les idées par une approche aussi pragmatique que la création d’une boutique.

Robe Wanda Nylon, brassière Do You Green 

La mode responsable et végane laisse-t-elle la place au style ? Comment conjuguer plaisir et nouvelles habitudes de consommation ?

Il ne s’agit aucunement d’arrêter de faire de la mode ou d’acheter des produits pour le simple plaisir. Pour Judith Pouzin, l’objectif est surtout de consommer autrement et de montrer que ce n’est pas un défi impossible. Les marques sélectionnées répondent à des critères de style précis, elles sont en accord avec les tendances actuelles et rompent avec les a priori sur la mode éthique, souvent perçue comme délaissant le design. Parmi les découvertes, la ligne végane de Dr. Martens qui allie un accessoire indémodable avec un esprit éco-responsable. Manifeste011, c’est aussi un intérêt pour les nouvelles technologies, les textiles d’avenir et les nouvelles frontières techniques de la création. Cette approche innovante trouve un écho dans des initiatives telles que le festival Fashion Tech, invitant à repenser la mode de demain.

manifeste011 (3)
Elle : Sweat Hopaal, jogging Super Marché, cuissardes Rombaut // Lui : Pantalon Swen 

La mode végane est-elle hors de prix ?

Consommer autrement implique aussi de redonner aux choses leur juste valeur. Il s’agit de faire comprendre que payer un T-shirt cinq euros n’est tout simplement pas normal, car cela implique que quelqu’un est exploité au cours de la chaîne. La qualité a un prix, qui doit rester raisonnable mais qui doit être le reflet de la réalité des choses. L’idée est d’acheter mieux et de bénéficier d’une transparence totale quant aux raisons qui justifient un prix.

Quelles autres causes Manifeste011 s’engage-t-il à défendre, au-delà de la mode éco-responsable ?

Les deux sœurs croient en la « convergence des luttes ». Une lutte en implique une autre, dans un cercle vertueux qui bénéficie au plus grand nombre. Une mode qui défend l’humain défend forcément aussi les différences qui constituent les humains et respecte, tout en la dépassant, la notion de genre et de sexualité. Le vêtement se doit donc d’annihiler les discriminations et de favoriser l’intégration de chacun.


Soutenir le projet ici

Manifeste011

Facebook

Instagram

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Costanza Spina

La grandeur de la France sauvera l’Europe

Moment solennel : ce vendredi 24 juin notre président François Hollande nous a...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *