Lecture en cours
Les mecs, voici 10 points à réviser avant de partir en festivals cet été

Ça y est il fait beau, il fait chaud, l’été est là. Le Ricard coule à flot, les grillons crissent, les routes sont saturées par les chassés-croisés le week-end et vos agendas sont surbookés par… les festivals ! Ces grands rendez-vous de musique et de fête, souvent bien arrosés. Les festivals c’est génial. Oui, mais pas toujours. Comme le reste de l’année, l’enfer c’est les autres, et ça prend souvent le visage de mecs bourrés.

Parce que même si toute l’année, des journalistes et militant.e.s font un remarquable travail pour éveiller le plus grand nombre, il y a encore beaucoup de chemin à faire pour que les femmes et personnes LGBTQI+ puissent profiter à égalité et en toute sécurité de l’espace public, nocturne et alcoolisé – en particulier en période de festivals. Alors djadja, c’est parti pour 10 points comportement très simples à respecter.

  1. Avant de partir, révisez vos basiques concernant le consentement. Rappelez-vous : 2019, année de la meuf et de la teuf. Alors tous les contacts oraux-buccaux-génitaux-pénétratifs avec une personne trop timide, ivre ou sidérée pour émettre un “OUI” est invalide. Si ce n’est pas oui c’est non. Et si vous avez besoin d’un peu plus d’explications, on vous renvoie à ce docu sur la zone grise. 
  2. Soyez responsable, de vos camarades “un peu lourds” : Une étude anglaise a montré que 34% des femmes avaient fait l’expérience du harcèlement sexuel en festivals, et que 68% redoutaient les potentielles agressions. Plus près de la France encore : cette année déjà, une femme violée au Hellfest a lancé un appel à témoin pour retrouver son agresseur et deux plaintes viennent d’être posées aux Eurockéennes.
  3. Comment ça vous savez déjà ? Les paillettes sur votre visage ne font pas de vous une fabuleuse licorne éveillée en matière de féminisme et de respect des identités LGBTQI+. L’habit de festival ne fait pas le moine éveillé.
  4. S’il vous plaît ne prenez pas tout l’espace, partagez-le. Rappelez-vous que la moitié de l’humanité fait en moyenne 10 cm de moins que vous, et que vous n’êtes pas pour autant en droit de lui faire sentir vos dessous de bras ou leur verser votre bière dessus sans dire pardon. D’ailleurs, demandez-vous si c’est votre moment avant de pousser tout le monde dans tous les sens pour atteindre le devant de la scène, parce que The Black Madonna/Honey Dijon/La Fraicheur vient de commencer son set. Demandez-vous qui est cet.te artiste, d’où iel vient et si cette personne approuverait de vous voir bousculer les autres festivaliers qui kiffent calmement.
  5. Restez courtois, ça lubrifie considérablement les relations sociales. En cas de choc volontaire ou non avec le corps ou un membre d’un autre être humain, pensez à vous arrêter 1 SECONDE pour au moins mimer du bout des lèvres une excuse. Y a pas le feu, quoique tu fasses il y aura la queue au bar.
  6. Les copains c’est bien, mais vous serez sûrement entourés d’autres festivaliers au camping. Pensez que tout le monde n’a pas forcément envie de connaître les détails de votre dernière baise, ou de devoir faire le jury rabat-joie d’un The Voice improvisé autour d’une loupiote.
  7. Stop les chants paillards écrits par les ancêtres des Visiteurs. On demande aux artistes de produire des albums quasiment tous les ans, vous aussi vous pouvez bien renouveler votre répertoire pour quelque chose de plus adapté à notre époque. 
  8. Le premier qui crie encore “A POIL !!” quand une artiste monte sur scène sera frappé d’impuissance pendant 7 ans.
  9. Ne pissez pas n’importe où. Les chiens ne calculent pas si l’espace public est le bon lieu pour faire pipi, mais vous si ?
  10. “Oh ça va, on était bourrés…” Alors non. Le service après-vente de l’excuse ne prend plus cette réplique en compte. La boisson révèle juste le pire de vous-mêmes, la culture de la boisson est une culture du viol.

Voilà, vous êtes prêt à profiter des concerts (sans trop filmer, et ceci vaut pour tout le monde).

P.S : Les personnes éveillées que cette chronique a fait rire ou sourire, pensez à partager la bonne parole.

P.P.S : Ce petit guide est aussi valable le reste de l’année pour tout concert ou soirée en club, la fête de la musique et les ferias
.

Illustration : Marjorie Monnet

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut