Lecture en cours
Trance & Acid : La playlist de Cassie Raptor

Trance & Acid : La playlist de Cassie Raptor

Manifesto XXI - Cassie Raptor

Chaque mois, Manifesto XXI propose à artistes, collectifs ou labels de nous offrir une sélection musicale pour les deux prochaines semaines à venir sur notre playlist. Ce mois-ci, c’est Cassie Raptor, VJ, DJ et productrice, qui s’y prête. Elle dévoilait son premier EP 1984 en mars dernier, sur le label WARRIORECORDS, dans lequel techno contestataire et machines vrombissantes font rage. Elle nous emmène en rave stellaire avec cette sélection trance-acid élaborée pour cette occasion.

Si 1984 n’est à l’origine qu’un livre d’anticipation publié par George Orwell en 1949, pour beaucoup celui-ci a résonné comme d’étranges vérités sur la situation que l’on vit depuis un an. « La dictature peut s’installer sans bruit », nous murmure Cassie Raptor dans sa première track d’ouverture « 1984 ». Car oui le constat est là : un pays confiné, un couvre-feu imposé, et en fait « c’est ok ». Comme si la vie d’avant et les libertés avaient été effacées des consciences, complètement conditionnées. À l’équation s’ajoutent la loi Sécurité globale et l’abandon de la culture, qui viennent encore nourrir la comparaison avec cette dystopie.

Dans cet EP fièrement engagé, avec « 1984 », « Interdiction de danser » et « O.B.I.C », l’artiste nous donne la possibilité de choisir nos combats, armes en main, sur des rythmes qui cognent, pour lutter, mais aussi espérer. Alors on espère que le monde de demain n’est pas celui d’aujourd’hui et on souhaite une seule chose : écouter très très fort Cassie Raptor passer son titre final « O.B.I.C » en club avec nous. En attendant ce moment de grâce, on vous invite à raver de chez vous en écoutant sa sélection pour notre playlist bimensuelle.

J’avais envie de faire découvrir mon univers parallèle à la techno indus, celui de la trance et de l’acid, pour un voyage au pays de la sci-fi. Un côté plus mental que j’affectionne, avec ses atmosphères et son sound design bien trippy, qui se complète avec les sonorités indus, noise et percussives plus physiques. Cette playlist pourrait être la bande-son d’un film ou d’un bon roman d’anticipation, un genre qui me passionne particulièrement. 3, 2, 1, décollage…

Cassie Raptor

L’EP 1984 de Cassie Raptor est disponible en digital sur toutes les plateformes et sur SoundCloud.

Voir Aussi

La playlist est aussi disponible sur Deezer

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut