Bonnie Banane et Chassol s’associent pour mettre le feu au lac

aventure-manifesto21
Crédit : PE TESTARD

Entreprise, label bien connu de talents émergents français, lance une série nommée Aventure. Un principe simple : réunir deux artistes d’univers différents pour les faire collaborer sur un morceau. Une « dimension parallèle » où l’on hybride deux univers pour un résultat toujours surprenant, une « parenthèse enchantée », un crossover inattendu. Une expérimentation qui donne envie. Pour le premier épisode, c’est Bonnie Banane et Chassol qui s’y collent, pour le single « Feu au lac ». Une poésie délicate alliée à la beauté des atmosphères, c’est la formule inédite de ce duo finalement évident. On y plane à l’envie, et tout cela invite avec bonheur à écouter le reste de cette série. À l’occasion de la sortie de ce dernier, rencontre avec Bonnie Banane.

Manifesto XXI – Comment s’est passée cette collab ? Vous vous connaissiez au départ ? 

Nous nous sommes rencontrés dans le cadre du projet de compil’ Aventure, mis en place par le label français Entreprise. C’est par eux que nous nous sommes rencontrés. Ça s’est passé comme sur des roulettes.

Ce morceau est un OVNI, on le réécoute plusieurs fois pour en découvrir toutes les nuances. Quelle a été la place de l’expérimentation dans votre approche ? Avez-vous posé des limites, vous êtes-vous donné un fil conducteur ?

La contrainte majeure et sine qua non a été l’usage de la langue française, la limite était principalement temporelle, nous avons eu envie d’être efficaces et de ne pas s’éterniser dix mille ans.

Quelle histoire nous raconte « Feu au lac » ?

Ça ne raconte pas une histoire, ça n’est pas vraiment narratif. C’est une allégorie plutôt sur notre monde qui est en train de changer petit à petit. Et c’est excitant. À un moment donné il y a un feu au lac et l’eau s’écarte, c’est époustouflant, on n’y croit pas nos yeux. C’est un beau spectacle. Le concret des paroles n’empêche pas de se laisser traverser par la musique.

Tes sons semblent souvent issus d’une recherche autour de l’incohérence apparente. Comme si tu t’amusais à nous habituer à l’étrangeté. Qu’en penses-tu ? Qu’est-ce que le métissage musical t’apporte ?

Je ne sais pas si je veux habituer autrui a l’étrangeté, disons plutôt que je normalise malgré moi la dualité des choses qui me paraissent évidentes comme le doute d’exister, la difficulté d’aimer, etc… C’est marrant d’être vivant, c’est source de fun. On assimile toujours plusieurs événements en même temps et on n’y comprend pas grand chose souvent.

aventure-manifesto21
©PE_TESTARD

Quelle est la frontière entre « être à côté de la plaque » et expérimentation ?

Le bon goût, la qualité. La frontière est donc très subjective.

Est-ce que le second degré t’aide à sortir des sentiers battus ?

Le second degré m’aide à assouplir certaines choses insupportables. À redimensionner mes sensations.

Le personnage de Bonnie Banane est presque devenu cinématographique, une sorte d’héroïne chelou d’un film de genre. À quel point ton personnage et toi-même vous êtes vous entrelacés ?

On couche ensemble.

Des collaborations folles que tu aimerais mettre en place à l’avenir ?

Une collab avec Christophe Chassol c’était déjà fou à dire vrai. J’adorerais travailler avec Alain Chabat que j’adule.

Comment et pourquoi tu as décidé de faire partie du projet Aventure d’Entreprise ? Quel était ton rapport à ce label avant ?

J’avais rencontré Michel Nassif préalablement on s’était bien entendu, son équipe est super, son café est toujours chaud. J’ai accepté parce que j’avais envie de travailler avec Christophe, de faire un one shot, que les conditions étaient réunies et j’ai eu raison, on a bien rigolé franchement.

aventure-manifesto21

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Costanza Spina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.