Lecture en cours
Silly Boy Blue. Les chansons des premiers amours

Vous connaissiez cette voix hors du temps, envoûtante, depuis Pégase. Ana Benabdelkarim, chanteuse du groupe nantais, revient aujourd’hui avec son projet solo, Silly Boy Blue.

Le clin d’œil à Bowie, protecteur des outsiders et de ceux qui rêvent de l’espace, promet des belles vibrations. C’est tout en douceur que ce projet mûrit, encore tâtonnant mais d’une délicatesse authentique, un peu rude, comme les chansons tristes qu’on écoute lors des premiers amours.

Dans Cécilia, premier single d’un EP qui sortira le 26 octobre, on reconnaît une fascination pour la noirceur de la new wave des années 80 et pour un univers aux échos glam-rock nourri par les errances du David Bowie pré-Ziggy Stardust.

Même si encore aux aurores, un projet qui mérite d’être suivi ne serait-ce que pour la voix d’Ana Benabdelkarim, qui nous plonge dans une douce nostalgie contemplative parfaitement en syntonie avec un univers pop mélancolique.

Voir Aussi
jackie_wang_manifesto21

<iframe width= »560″ height= »315″ src= »https://www.youtube.com/embed/hryb2jWinTQ » frameborder= »0″ allow= »autoplay; encrypted-media » allowfullscreen></iframe>

 

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut