Lecture en cours
Le B.a.-ba de la teucha : Pussypedia est enfin en ligne

Cette année, ils se sont glissés sur Instagram, en dessin et en photo. Aux manifestations pour le climat et même dans les clips vidéo. Certains en ont d’ailleurs fait toute une salade. Oui, cette année nos minous étaient partout. Manquerait plus qu’on nous explique enfin comment tout ça fonctionne ! Boum. María Conejo et Zoe Mendelson l’ont fait : Mesdames et Messieurs, voici Pussypedia, l’encyclopédie inclusive de la chatte – depuis le temps qu’on l’attendait.

C’était en novembre 2017, la journaliste Zoe Mendelson, et son amie graphiste María Conejo lançaient, depuis le Mexique, le crowdfunding Pussypedia  pour la création d’un site d’information gratuit et bilingue ( en espagnol et en anglais ) sur le sexe féminin. Plus de 19 000 euros plus tard : Pussypedia est en ligne. Dizneufeumilleuuuh ? Oui tout à fait, et en même pas un an s’il vous plait. Quand on vous disait qu’on en avait besoin de ces infos.

Illustration de Cécilia Leone pour Pussypedia

« Une encyclopédie de la chatte, créée pour que tu comprennes »

C’est aussi simple que ça, et c’est ce qu’expliquent les deux créatrices du site. Si cette année, les podcasts féministes et engagés ont révolutionné l’éducation sexuelle, si d’autres ont permis (enfin!) de briser les tabous sur l’orgasme féminin, l’encyclopédie Pussypedia, elle, reprend les bases. Parce que bon, c’est bien beau de nous apprendre à enfiler des préservatifs sur des concombres, mais quand il s’agit de savoir ce que c’est que ce truc blanc au fond de notre culotte…Et d’ailleurs pourquoi ça change parfois d’odeur ? Et, en fait, l’éjaculation féminine ça existe vraiment ? Est-ce que si je m’épile pas c’est sale ? Et puis c’est qui cette fichue Chlamydia ? Et puis, et puis – silence radio.

Ta chatte en 3D

Avec ses 200 contributeurs, Pussypedia brise ce silence. L’encyclopédie inclusive produit une information abondante et fact-checkée, du guide sur les identités trans et queer jusqu’à l’herpès génital, passant par les secrets de la ménopause. Et pour être sûr de bien tout saisir (quand d’autres ont cru pouvoir le faire avant), le site propose une modélisation 3D de l’organe génital féminin.
María et Zoe l’écrivent en noir et en gros « Le savoir c’est le pouvoir ». Alors il aura peut-être fallu attendre 2019 pour savoir ce qu’on a dans le ventre. Mais maintenant on sait. Devinez la suite.

Voir Aussi

Pussypedia est aussi (poliment) sur instagram @pwordpedia.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut