Mode, Renaissance et féminisme dans la photographie de Willyverse

© Willyverse

Willyverse (William Ukoh) fait partie des noms émergents de la photographie africaine. Ce talent originaire du Nigeria pourrait être l’héritier d’artistes flamboyants tels que Malick Sidibé, celui qui avait sublimé le Bamako mondain par des clichés emplis d’humour, de danse, de teintes éclatantes et de fashion poussé à l’extrême.

Mais les photographies de William ne font pas resurgir la même énergie folle. À mi-chemin entre vaporwave et onirisme, il réinterprète subtilement les codes pour un rendu aussi romantique que glamour.

Faisant preuve d’une maîtrise sublime des teintes, d’un œil aiguisé pour les nuances, d’une sensibilité mode remarquable et d’un don naturel pour le portrait féminin, il immerge ses héroïnes dans un univers qui flirte avec les maîtres de la Renaissance.

En regardant avec fierté le spectateur, elles le transportent dans une dimension autre, où la photographie se fait symbole et allusion.

willyverse-manifesto21
© Willyverse

Tes personnages sont souvent des femmes. Pourquoi ?

Je trouve que nos sociétés mettent beaucoup de pression aux femmes, et que plus elles le font, plus elles expriment une incroyable envie de liberté, avant tout physique. Je trouve cette énergie fascinante et j’essaye de la capturer.

willyverse-manifesto21
© Willyverse

Comment décrirais-tu ton approche de la couleur ? Des nuances, des contrastes ?

À chaque sujet sa couleur. Néanmoins, je pense que mes compositions déclinent en version pastel les teintes qui sont les plus présentes autour de nous : le rouge, le vert et le bleu. J’aime que les choses soient douces pour faire encore plus ressortir la force de mes sujets.

willyverse-manifesto21
© Willyverse

La peinture est-elle importante dans ta composition ?

Évidemment, les peintures des grands maîtres et surtout de la Renaissance sont des inspirations majeures pour moi, en termes de construction d’une scène, de lumière, de pose. Je les étudie constamment et j’apprends tout le temps quelque chose de nouveau.

willyverse-manifesto21
© Willyverse

Quel rôle joue la mode dans tes créations ?  

J’aime la mode parce qu’elle offre des nombreuses possibilités en photographie et au cinéma. La mode amplifie et améliore chaque idée visuelle. De plus, la mode féminine me passionne énormément parce que, comme je le disais, elle reflète une grande envie d’émancipation.

willyverse-manifesto21

willyverse-manifesto21

willyverse-manifesto21

willyverse-manifesto21

willyverse-manifesto21

willyverse-manifesto21

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Costanza Spina

« La vraie chanson française c’est le rap ». La playlist de Claude Violante

L’Amérique dégoûte et fascine. Autant le danger d’un confort malsain terrifie les...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *