Lecture en cours
Fall Off The Apex, mousson sonore de La Jungle

Fall Off The Apex, mousson sonore de La Jungle

Le duo belge La Jungle signe son intense retour sur un quatrième album. Fall Off The Apex est un concentré d’influences aussi furieuses qu’efficaces avec pour socle moteur une guitare dopée aux effets en tout genre, associée au clavier casio et implacablement soutenue par la batterie. Leur jeu s’acoquine à une palette de sonorités liant le rock jusqu’à la transe, pour un résultat qui risque de ne pas laisser les oreilles indemnes.

Formé en 2013 par Mathieu et Rémy, le tandem se démarque dès le départ par leur formule réduite à l’énergie survoltée, insoluble dans leurs compositions explosives. De cette symbiose émerge un premier album éponyme en 2015. Pas question de se la jouer fleur bleue à coup de love songs ou de ballades à guitare, sous la canopée de La Jungle, ça tambourine sévère comme à la saison des moussons.

Alors qu’en mars 2020 le confinement national était décrété par le gouvernement sur l’ensemble du territoire, le duo a saisi l’occasion d’enregistrer un nouvel opus dans un studio situé à proximité de Honfleur. Au menu, des créations principalement instrumentales, à consonance rock, metal, psyché et transe, ponctuées par des bribes loopées et des crises de hurlements sauvages. Afin de tenter de gonfler cette formule jubilatoire qui semble faire toujours autant d’émules, c’est à l’ingénieur du son et producteur habitué des studios Davout à Paris, Hugo-Alexandre Pernot, que les deux musiciens ont confié les rênes.

© Romuald Strzelczyk
Foutoir réfléchi

À l’instar de leurs opus précédents, c’est au dessinateur américain Gideon Chase que les deux Belges ont délégué cet artwork qui laisse libre court à l’interprétation, à l’instar des intitulés des morceaux présents sur l’album.

Fall Off The Apex © Gideon Chase

Toutefois, même si le nom des tracks peut sembler être le résultat d’un cut-up (procédé d’écriture développé par Brion Gysin et William S. Burroughs, ndlr), avec des titres comme « Aluminum river », « Du sang Du Singe » ou « Feu L’Homme », derrière ces riffs et rythmes endiablés se cache néanmoins une réflexion sur le monde actuel. « Après la vision d’un présent ancré dans le moyen âge que dépeignait l’album précédent, La Jungle continue de retranscrire son ressenti de la société actuelle. Celle guidée par le besoin d’avoir toujours plus et qui fonce tête baissée, quitte à écraser tout un chacun. Une société avec des œillères… Fall Off The Apex cristallise ce point culminant que le monde aurait peut-être franchi sans même s’en rendre compte. Quelle perspective s’offre à nous une fois le sommet atteint ? Profiter de la vue ? La récession, le recul ? Le retour à des valeurs plus simples ou tout simplement la chute… », renseigne leur communiqué de presse.

© Fred Labeye – Jekyll N Hyde

Fall Off The Apex signe un retour discographique de choc pour le tandem. Un quatrième album luxuriant soutenu par les labels À Tant Rêver du Roi (France), Black Basset et Rockerill (Belgique).

Suivre La Jungle : FacebookInstagramYoutubeBandcamp

Voir Aussi
Manifesto xxi - XX LAB

Photo en Une : © Fred Labeye – Jekyll N Hyde


Tu as aimé cet article ? Soutiens Manifesto XXI ! 1 don = + de poésie dans ce monde

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut