Festival Musical Ecran à Bordeaux. Le documentaire musical à l’honneur

musicalecran-manifesto21

Un festival uniquement centré sur les documentaires musicaux : c’est inédit, et c’est à Bordeaux du 1er au 8 avril 2018 pour sa quatrième édition. Musical Ecran, c’est une semaine de découvertes dans des lieux emblématiques de la Belle Endormie, mais aussi une semaine de passion autour du monde. Pour couronner le tout, deux prix seront attribués lors d’une compétition se déroulant entre dix films : le prix du jury, composé de personnalités phares telles que Bertrand Burgalat, et le prix du public. L’événement sera évidemment sous le signe de la musique et proposera deux soirées musicales pour compléter, ainsi que des discussions et rencontres autour du particulier documentaire musical.

La programmation proposée est extrêmement alléchante, et nous fera voyager, tant autour de thématiques très actuelles qu’autour de l’amusement mondial. Découvertes pointues, pépites inédites : cela promet de parler aux passionnés de tous styles. Le bal s’ouvrira avec la première française de Liberation Day, retraçant le concert de Laibach, premier groupe occidental à être invité à jouer en Corée du Nord, avec la présence de Ivan Novak, membre du groupe. Le lundi, on enchaînera sur la techno de Détroit avec Never Stop et sa réalisatrice Jacqueline Caux, pour virer le lendemain ensuite direction Bruxelles avec l’absurde Spit’n’Split. Mercredi, c’est la culture queer qui sera à l’honneur sur la carte blanche de l’association Cinémarges avec Queercore : How to Punk a Revolution. Le même jour, nous pourrons découvrir la black music américaine avec Noisey Atlanta, ou encore le fleuron de la scène internationale expérimentale à Paris avec Les Etablissements phonographiques de l’est

Jeudi on passe à l’heure hispanique avec La Chana, film à propos de la danseuse de flamenco du même nom, et à l’heure britannique avec Manchester Keeps on Dancing. Vendredi, cap sur l’Orient avec le voyage en scène indé du Liban, Palestine et Egypte de Yallah Underground suivi de la première nuit musicale dans la belle Cour Mably aux sons du funk oriental. En parallèle, ce sera la première française de L7 : Pretend We’re Dead à l’Utopia, sur l’un des plus grand riot grrrl band ! Le lendemain, une autre première sur un documentaire outre-Rhin de Conny Plank : The Potential of Noise, mais aussi l’aventure techno en Russie avec Moi Gargarine, ou encore Italo Disco Legacy, qui sera la prémisse de la seconde soirée dans la Cour MablyEnfin, on clôturera avec tristesse avec l’excellent We Are X !

Une initiative pertinente, qui permet de voguer à travers l’histoire de mouvances, de groupes et voir sur grand écran le pouvoir de la musique à travers le monde. On y file sans aucun doute, et on peut même tenter de gagner une place pour Moi Gargarine sur notre page Facebook !

musicalecran-manifesto21

Event

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    23
    Partages
More from Bérénice Cloteaux-Foucault

De la légère exaspération suite au 49-3

Après une deuxième utilisation de l’article 49-3 de la Constitution par notre...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.