Lecture en cours
EMMA DJ dévoile son turbulent PZSARIASJSZSZ

EMMA DJ dévoile son turbulent PZSARIASJSZSZ

EMMA DJ, c’est plusieurs LP produits chaque année qui s’avèrent tous aussi magnétiques les uns que les autres. À l’image des soirées Fusion mes Couilles, dont il est résident, le jeune producteur varie les plaisirs et évite ainsi d’être rattaché à un seul genre. Tantôt expérimental, tantôt planant avec de l’ambient, sinon destructeur et minutieux avec des lives fluctuant entre drum&bass, gabber et garage, EMMA DJ a un parcours riche d’influences variées. Son travail est inclassable, déroutant mais on le sent : EMMA DJ s’amuse et c’est l’essentiel. Aujourd’hui, on se penche sur son dernier venu : PZSARIASJSZSZ.

En début de mois, EMMA DJ sort sur Soundcloud son dernier EP titré PZSARIASJSZSZ. Les BPM élevés ne rythment pas forcément cet album et il s’avère plutôt contemplatif. Les voix sont bouclées et robotiques comme dans « S4F » ou « Dating Bruno ». Dans « PZSARIASJSZSZ », les basses sombres sont ornées d’un aboiement qui laisse présager aux auditeurs que l’évolution de l’album va nous chambouler tant il gardera nos sens en éveil tout du long. EMMA DJ nous invite à le suivre dans un voyage sonore futuriste qui l’établit encore plus comme cet ovni merveilleux de la scène française.

Artwork par Emmanuel Beguinot.

À ce jour, un clip réalisé par Hajj est sorti pour « BITE ». Un visuel déroutant et post-apocalyptique dans lequel multiples avatars saluent l’arrivée du chaos et des flammes. Non seulement EMMA DJ affirme son attachement aux visuels en graphique design (comme ce fut le cas déjà avec « Slug Just » réalisé par Claudia Maté), mais c’est également une métaphore possible de la période que nous vivons qui est certes incertaine, mais nous pousse à revoir le présent en tant que collectivité. L’incertitude peut mener à un renouvellement ; le chaos peut être fructueux. Dans un article paru dans le Protocole Radio, EMMA DJ explique même qu’il a voulu sortir de sa zone de confort et explorer d’autres zones musicales tout en tentant de garder une certaine cohérence. Cette ambiance d’incertitude teinte les 13 titres de cet album qui a été enregistré ces derniers mois. Mais EMMA DJ approche cette période comme étape primordiale pour l’exploration sonore.

Notons également qu’il joue avec les limites de l’open-source et du partage infernal sur le net. Pour cet album, les titres sont accessibles sur Soundcloud sans marketing affolant. Celles et ceux qui le savent, vont piocher pour se laisser emporter dans un tourbillon de bpm. Cependant, il a fallu attendre fin septembre pour se ruer vers les 100 exemplaires de cassettes disponibles sur le label Bfdm. EMMA DJ mise sur le bouche à oreille, le suivi de celles et ceux qui le soutiennent depuis toujours. Il se joue de la consommation frénétique de sons. Il est là pour la passion que ce soit par sa recherche musicale ou ses DJ sets enflammés.

Finalement, EMMA DJ fuit les codes et les constructions qu’il faut suivre dans le milieu de la musique. Sa prod est acide, sombre, curieuse, psyché et cette œuvre a vu le jour pour être savourée. PZSARIASJSZSZ  est un album qui intrigue et qui pousse à la contemplation et non la consommation simple. EMMA DJ, tout comme a pu l’être la Fusion mes Couilles, est une bouffée de fraicheur dans cette scène parisienne qui se prend parfois un peu trop au sérieux. Il se laisse porter par ses humeurs du moment et se fiche bien des tendances. Ou du moins, il les approche en les détournant. Pari réussi.

Voir Aussi


Vous pouvez suivre EMMA DJ sur Instagram, Facebook, ou Bandcamp.

Image de couverture faite par Pierre-Ange Carlotti.

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut