Lecture en cours
Dead The Cat, le pari du second album réussi pour MOUSE DTC

Après avoir dévoilé leur single french pop « Dead The Cat », le duo Mouse DTC sort son second album, six ans après Mon Véhicule. Dix morceaux qui nous rappellent que les leggings fluos de Yelle et la disco-turbine de la fin des années 2010 sont prêts pour resurgir de nouveau.

L’Alsace regorge de talents depuis des années : Thierry Mugler, Pierre Hermé, M. Pokora ou encore Arsène Wenger. La famille s’agrandit avec deux nouvelles recrues : la rencontre de la voix de Hermance Vasodila et des synthétiseurs d’Arnaud Dieterlen donne naissance à Mouse DTC. Ils sortent en 2013 un album qui résonne peu dans les médias. La période ne s’y prêtait guère à une période où la trap commençait à devenir « trendy » et la chanson française n’était pas encore ressuscitée en France. Mais les années passent, et le duo dévoile le clip du morceau éponyme de l’album : « Dead The Cat ».

Un clip à l’image du gaming d’arcades, et un morceau qui rentre en tête par sa mélodie, et sa bass-line. Un morceau prometteur qui annonçait la sortie de l’album avec un espoir de faire mieux que le précédent. Et le résultat ? L’album fonctionne car le timing est juste : le public français est maintenant en position d’écouter Mouse DTC. Vous trouviez Sexy Sushi trop trash ? Vous ne compreniez pas les paroles vocodées de l’album Away From The Sea de Yuksek ? Dead The Cat est alors l’album qui nous replonge dans cette période de la deuxième moitié des années 2010, où converses et jeans slims portaient nos silhouettes.

Dead The Cat de Mouse DTC, disponible dès maintenant

 

Voir Aussi
jardin-manifesto21

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut