Lecture en cours
HSRS, We Hate You Please Die, Katuchat… Catch-Up Clips #42

HSRS, We Hate You Please Die, Katuchat… Catch-Up Clips #42

Manifesto 21 - Clips
42. C’est la réponse à la grande question sur la vie, l’univers et le reste dans Le Guide du voyageur galactique de Douglas Adams. Pour notre 42ème édition du catch-up clips, on répondra juste à quels sont les meilleurs clips du moment. Des rêves, une limousine et Wallace & Gromit au pays du reggaeton, on vous montre tout ça
HSRS – Baka

Julie Bessard aka HSRS sort cette semaine l’un des clips les plus passionnants et mystiques de cette moitié d’année, pour accompagner son titre « Baka ». En arpentant les villes de Djapoursen, Yaoundé et Kribi, au Cameroun, l’artiste recueille des témoignages, bribes de rêves mis en scène par la suite. Chasseur de rêves, sorcière-sirène, histoire d’amour ou miroir maudit, tous ces motifs des songes hantent le sommeil de ces hommes et femmes qui se confient au micro. Ainsi, ce clip hésitant entre fiction et documentaire, ouvre les portes de ces intimités oniriques et endormies, guidé par un sens de l’image futé, subtil et très esthétique. Rien à dire, c’est sublime.

We Hate You Please Die – Can’t Wait To Be Fine

Le groupe rouennais We Hate You Please Die, dont la popularité semble exponentielle depuis la sortie de leur premier album Kids Are Lo-Fi en 2018, annonce leur retour sur un second long format prévu pour la mi-juin, Can’t Wait To Be Fine (sept labels couvriront la distribution sur trois continents), avec ce titre éponyme. « On veut seulement se sentir bien ! » est l’aspiration clamée avec ardeur et théâtralité par le chanteur Raphaël Monteiro, illustrée avec éclat dans ce clip existentialiste réalisé par Gaëlle Manach. Véritable cri du cœur face à un système individualiste et invisibilisant, cette chanson propage une aura que chacun·e décryptera et interprètera librement, selon ses propres grilles et son ressenti. Une chose semble toutefois se dégager, le bonheur réside dans la communauté et non en s’acharnant désespérément à pédaler dans la mauvaise direction.

Katuchat – Memento

Huis clos sur fond de fin du monde, « Memento » oscille entre un Walking Dead futuriste et Blade Runner. Le tout dans une limousine qui fait office d’arche de Noé. Une ballade deep, psyché où l’angoissant frappe à la porte des vitres teintées. Katuchat livre un morceau puissant à ne pas écouter sous trip mais dont la vision apocalyptique fait écho à l’année passée.

Loo & Monetti – Goodbye

Pour leur nouveau titre « Goodbye », Loo & Monetti co-réalisent et co-produisent avec Stéphane Lamalle un clip stratosphérique. S’ouvrant sur le regard d’un enfant, on suit deux âmes « voguant » dans des décors imaginaires où l’ordinaire est beau. On s’émerveille devant une télé dans un caddie, un groom, une personne qui repeint un mur et des êtres à têtes d’animaux. Finissant sur une bamboche de qualité première, cela nous rappelle que tout cela sera bientôt réel.

Enumclaw – Cents

« Cents »  dépeint non sans ironie la galère du quotidien quand on a que quelques centimes en poche pour vivre. A fortiori quand on naît dans une petite ville où pas grand monde n’est diplômé et où il y a peu de travail, pas d’autres choix donc que d’enchaîner les jobs sans intérêt entre deux ou trois larcins pour espérer accumuler quelques cents. Car Enumclaw, qui se qualifie lui-même de « meilleur groupe de rock depuis Oasis », est originaire de Tacoma, 200 000 habitants seulement (oui, c’est pas beaucoup pour une ville aux Etats-Unis). Leur EP Jimbo Demo est disponible. 

Diamanda Callas – A Song For You

Une nouvelle diva arrive sur les ondes, et ce n’est pas pour nous déplaire ! Dans son premier clip réalisé par Albert sans manière la performeuse parisienne Diamanda Callas plante le décor. Auto-proclamée reine de cérémonie, la chanteuse s’érige au milieu de corps enchevêtrés qui s’embrassent, se touchent, se câlinent. Ambiance feutrée et à fleur de peau pour le premier clip de l’artiste qui en présage une carrière délicate et engagée.

Voir Aussi
Manifesto 21 - Clips
Saint DX, Thérèse, Lauren Auder… Catch-Up Clips #37

Baja Frequencia feat Kimbaya Ripuff – Tatoo

Baja Frequencia rencontre le quatuor Kimbaya Ripuff lors de leur tournée en Colombie. « Tatoo » est le fruit de cette collaboration, sortie le 5 mai sur Chinese Man Records. L’euphorie du reggaeton se transpose dans ce clip 3D acidulé réalisé par Nevzito et Maxime Guyomarch. Après s’être fait tatouer par un chat, la protagoniste se sens revivre et prête à affronter le dancefloor pleine d’une liberté nouvelle.

Par Michel-Angelo Fedida, Adélaïde de Cerjat, Bryan Ferreira, Robin Gillet, Léa Simonnet, Eva Fottorino et Camille Laurens


Tu as aimé cet article ? Soutiens Manifesto XXI ! 1 don = + de poésie dans ce monde

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut