Lecture en cours
Avec ‘Boubouche’, Odezenne régurgite l’actu en pop sordide

Avec son nouveau clip, Odezenne – décidément prolifique en ce moment – nous offre une œuvre devant laquelle on ne sait vraiment plus s’il faut rire, pleurer, ou aller se prendre une cuite en attendant que ça passe. Un peu comme quand on allume les infos.

De mèche avec le réalisateur Romain Winkler, le groupe à la réputation inflammable nous avale avec Boubouche dans une pop party grimaçante, tel un décor de carton-pâte prêt à s’écrouler pour mieux découvrir les murs miteux de la réalité.

Entre écœurement et overdose, on se retrouve happé dans une spirale de références à l’actualité, distordues jusqu’au grotesque – le burkini, les migrants, le terrorisme, entre autres – au cœur d’une joyeuse fête folle et débridée. Le cynisme n’ayant plus de mesure, on vomit tranquillement tout en continuant à danser.

Voir Aussi

Une ambivalence déroutante qu’on retrouve également dans la musique, avec ce ton machinal et désabusé qu’on connaît si bien d’Odezenne, flottant erratiquement sur une instru mécanique, métallique et nauséeuse comme une fin de soirée en club.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut