Course de désorientation « Dans les Bois » avec Somborn

Au printemps dernier, Somborn sortait son premier EP chez Grande Rousse Disques. Sur Vol d’oiseau de nuit, il y présente quatre titres introductifs de son univers à la croisée entre la variété française contemporaine et la chanson kitsch de la fin des années 80. On pourrait citer Bashung, Perez ou Lescop comme références évidentes dans la façon de manier les textes et de poser la voix. Mais ses chansons tout en contrastes, entre mélodies harmonieuses – nappes aériennes de synthés tournoyants à la Twin Peaks, percussions légères, accords de guitares romantiques (« Lumière Tamisée ») – et timbre caverneux lui laissent la liberté de les teinter d’ironie et d’un faux cynisme de dépressif (« Mauvaise Humeur »), brouillant ainsi la frontière entre premier et second degrés.

Ce crooner sociopathe de la chanson française auto-proclamé dévoile aujourd’hui le clip de « Dans les bois », élégante collaboration entre l’illustrateur Claude Joyeux et le réalisateur Pierre La Rosa. Loin d’un « Promenons-nous dans les bois » naïf et enfantin, on retrouve Somborn, vêtu de son éternel t-shirt blanc, en proie à une course effrénée au milieu d’une forêt dense et lumineuse. Il court, s’égare, s’essouffle, trébuche, s’écorche les genoux, à la poursuite d’une fille de papier aux mille visages. Intraçable, on doute de sa véritable existence mais le fantasme absurde de cet amour perdu, lui, est bien réel.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  • 18
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    18
    Partages
More from Juliette Bitauld

« Get The Rythm », l’invitation au groove par Do The Snake

Ce n’est pas nouveau : la scène rennaise, qu’elle soit pop, rock...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.