Princesse Näpalm s’énerve un bon coup dans « 75016 (ON TE BAISE) »

princessenapalm-manifesto21

Princesse Näpalm. Avec un nom pareil déjà, on sent qu’il va y avoir du contraste et de l’énergie. Forts d’un premier album nommé sobrement Cravate sur le front, ceux qui se décrivent comme « le qua-trio mécanique » avaient déjà séduit par leur folie énervée. Cette fois, ils reviennent avec un clip pour « 75016 (ON TE BAISE) », prélude pondéré de leur EP à venir le 2 mars Tension Palpable. Les membres de la famille de Fauchage Collectif, dans ce morceau d’hallucination composé d’images de concert, d’hommes nus et de dessins superposés (signés Classico MIG et Löbster Tattoo, membres du groupe), nous offrent un voyage plein de fièvre dans ce qui semble être un retour d’acide du punk.

Le clip est à leur image. Sur des paroles scandées de manière hypnotique, hurlées en anglais comme des formules magiques frénétiques, entrecoupées de « 75016 (ON TE BAISE) », les captures de leurs lives s’enchaînent, bons résumés de l’esprit du groupe. Délicieusement punk, violemment synthétique, leur son cavale à grande vitesse. C’est urgent, enragé. On se demande dans un éclair de lucidité ce qu’on a pris. Les images folles sont soulignées par de magnifiques dessins aux couleurs psychédéliques, résolument engagés. Invitations discrète à la légalisation du cannabis, un alien et son bang, une banque qui brûle. On saisit l’inspiration. On en ressort lessivé, comme après un véritable pogo mental.

Le second degré de Princesse Näpalm et leur insanité impérieuse sont un exutoire grisant. Avec plaisir et délectation on y met toute notre haine. Il ne reste plus qu’à mettre tout ça en pratique lors de la release party de leur prochain EP qui se déroulera le 2 mars à L’International.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Bérénice Cloteaux-Foucault

..,;]). Féminisme, vacuité de la vie et musique électronique

Shay et Nina sont deux énergumènes qui, à leurs heures perdues, tabassent...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.