Lecture en cours
Podcast – Art en crise : de la survie à la résistance

Podcast – Art en crise : de la survie à la résistance

Du 13 mai au 13 juin 2021 se tient la 13e édition du Printemps de l’art contemporain (PAC) : plus de cent expositions, performances, rencontres, à Marseille et dans toute la région. L’occasion de s’interroger : en pleine crise culturelle, comment lutter contre la précarité des artistes et des travailleur·ses de l’art ? On en discute avec Diane Guyot de Saint Michel, Sara Fiaschi et Basile Ghosn.

D’abord, un constat : les artistes sont précaires. En 2017, plus de la moitié des inscrit·es à la Maison des Artistes déclaraient des revenus inférieurs à 8000€ par an. La majorité des artistes vivent grâce à une activité secondaire, et comme beaucoup d’autres le milieu de l’art a été touché de plein fouet par la crise sanitaire. Mais dans cet écosystème très fragile, où les notions de travail gratuit et de rémunération en visibilité soulèvent déjà bien des questions, cette crise a marqué un point de non retour et a provoqué une montée des revendications.

En partenariat avec le PAC, nous avons réuni, dans les studios de Radio Grenouille à Marseille, Diane Guyot de Saint Michel, Sara Fiaschi et Basile Ghosn, tous·tes les trois artistes aux multiples casquettes. Pendant cette heure et demie d’émission, nous soulevons la question du statut des artistes, leurs moyens de survie et leurs luttes. Parmi les formes de résistances qui émergent, entre mouvements d’occupation, ateliers mutualisés et squats, le travail collectif et la mise en réseau se révèlent être d’efficaces outils de solidarité.

Diane Guyot de Saint Michel est présidente de Provence Art Contemporain (qui organise le PAC) depuis 2019, également artiste et co-pilote des ateliers Jeanne Barret qui s’étendent depuis deux ans sur plus de 1200 m2 dans le quartier marseillais de Bougainville.

Sara Fiaschi est diplômée des Beaux-Arts de Toulouse et de Marseille. En 2019, la jeune artiste a contribué à faire naître et fédérer le PAC OFF, qui a réuni une douzaine puis une vingtaine de lieux d’art indépendants, galeries ou ateliers d’artistes. Dans la suite logique, elle lance cette année la FAM (Fédération artistique de Marseille), avec la volonté de mettre en commun outils et moyens de production, et toujours celle de donner plus de visibilité à la scène artistique locale avec l’organisation d’expositions et d’événements.

Basile Ghosn est diplômé de la Villa Arson (Nice) en 2018. Membre co-fondateur de l’atelier Panthera, qu’il s’apprête à quitter pour rejoindre les ateliers de la ville de Marseille, il a co-fondé l’artist-run space Belsunce Projects où il organise des expositions. Il enseigne également comme technicien sérigraphie aux Beaux-Arts de Toulon.


Écriture et animation : Sarah Diep & Soizic Pineau
Invité·es : Diane Guyot de Saint Michel, Sara Fiaschi et Basile Ghosn
Avec les interventions de : Mégane Brauer, collectif Yassemeqk, Julia Marchand et Barbara Satre
Musiques :
• Miss Bean, « Business Wouman »
• La Copine de Flipper, « Tes mystères »
• Basile Bowi, « Brasier » (Jul x Shay x Rainforest Spiritual Enslavement)
Réalisation : Jean-Baptiste & Alex aka Papi (Radio Grenouille)
Merci à Radio Grenouille pour l’accueil et à l’équipe du PAC pour sa confiance.

Voir Aussi
La bénédiction BLIST du collectif ParkingStone

L’émission sera (re)diffusée sur les ondes de Radio Grenouille (88.8) :
– mardi 15 juin à 14h30
– mardi 22 juin à 9h30

Image à la une : tirée du site Occupations Frac PACA

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut