Lecture en cours
Nicolas Sarkozy condamné, chemsex, ménopause : Revue de presse #7

Nicolas Sarkozy condamné, chemsex, ménopause : Revue de presse #7

Après moults rebondissements, Nicolas Sarkozy a été officiellement condamné pour corruption, pour son implication dans l’affaire dite « des écoutes » : dans ce grand debrief de la semaine, retour sur la séquence médiatique d’exception qui a suivi. Un moment révélateur de l’influence médiatique et politique dont jouit encore l’ex-Président de la République.

Avec le flot de commentaires et de réactions sur la condamnation de Nicolas Sarkozy, quelques infos et articles essentiels de la semaine vous auront peut-être échappés. Par exemple l’annonce de la réforme du chômage qui va faire des dégâts pour les plus précaires, ou l’estimation du nombre de victimes de violences sexuelles dans l’Eglise. Surtout, à l’approche du 8 mars, pleins de chouettes recommandations dans notre rubrique Cultures queers et transféministes.

La semaine en bref

Nicolas Sarkozy condamné, la télé déraille – Trois ans de prison dont un an ferme (aménageable) : C’est la première fois qu’un ancien Président de la République français est condamné à du ferme. Pour rappel, Jacques Chirac avait été condamné à deux ans de prison avec sursis en 2011 dans l’affaire des emplois fictifs. Ce jugement, tombé lundi, a secoué le monde médiatique et politique toute la semaine. En Allemagne, cette condamnation est analysée comme un profond ébranlement du pouvoir et des élites. En France, la justice médiatique ne nous a pas déçu, jamais un délinquant n’aura été autant soutenu et défendu publiquement, jusqu’au gouvernement en la personne du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, qui a réagi dans la journée sur BFMTV. 

Mercredi soir, c’était un combo gagnant à la télé : Nicolas Sarkozy au 20h de TF1, suivi par 7 millions de personnes, PPDA (accusé de viol) sur TMC et Carlos Ghosn (évadé du Japon où il est sous le coup de 4 inculpations pour corruption) sur LCI. Un carré bien organisé. Carla Bruni, quant à elle, a trouvé judicieux de réutiliser un visuel de soutien aux victimes du 13 novembre pour partager son sentiment d’injustice… La publication a été supprimée depuis.

Screen du poste supprimé de Carla Bruni

Sweatshops à Tanger – Le lundi 8 février dernier avait lieu une minute de silence pour les morts de l’économie informelle au Maroc, après qu’une une trentaine d’ouvrier·es sont mort.es noyé.es car enfermé·es dans leur atelier. Le Monde revient sur l’opaque système marocain de sous-traitance (et maltraitance), qui emploie des milliers d’ouvrier·es majoritairement femmes (notamment pour Inditex soit Zara, Pull&Bear, Massimo Dutti, Bershka, Stradivarius, Oysho) et recueille leurs témoignages.

Crise et éducation genrée – Plus on est chez soi, plus on doit ranger. Heureusement les petites filles sont là pour ça : l’organisation Theirworld a calculé que le temps de tâches ménagères assignées aux fillettes britanniques a augmenté durant la pandémie, jusqu’à 70% en ce qui concerne le ménage. L’étude montre qu’elles rognent pour ce faire sur l’étude et l’école. L’organisation estime que dans le monde, jusqu’à 11 millions de filles ne retourneront pas à l’école après la sortie de crise.

Affaire Karachi – L’ancien premier ministre Edouard Balladur est blanchi des accusations d’abus de biens sociaux alors qu’est condamné son ministre de la Défense, François Léotard. Pour tout comprendre à cette affaire qui mêle au plus haut de notre appareil d’Etat corruption, rétrocommission sur ventes d’armes, attentats, argent sale, victimes civiles ; où l’on trouve déjà  Ziad Takieddine, pivot des futures affaires Sarkozy, plongez-vous dans Mediapart qui a révélé l’affaire (comme d’habitude).

Abus sexuels dans l’Eglise – La Ciase, commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise, devrait remettre un rapport très attendu cet automne. Dans une conférence mardi 2 mars, le président de la commission, Jean-Marc Sauvé, a estimé que le nombre total de crime pourrait atteindre « au moins dix mille ».

Ali Boumendjel – Mardi, Emmanuel Macron a reconnu la responsabilité de la France dans l’assassinat de l’avocat proche du FLN Ali Boumendjel, une étape importante dans la réconciliation des mémoires sur la guerre d’Algérie. Interrogée à ce sujet par France 24, l’historienne Karima Dirèche estime que le prochain dossier à traiter pour la France concerne les archives des essais nucléaires effectués dans le Sahara.

Allocations d’Etat – Après une réforme des APL avec des gagnant·es et des perdant·es, voilà la réforme du chômage. Elle ne convient à personne. Les syndicats de salariés dénoncent une dégressivité des allocations pour les moins de 57 ans au salaire de plus de 4500 € (bon…), mais surtout l’allongement de la durée de cotisation et un nouveau mode de calcul qui pénalise l’enchaînement de contrats courts et inactivité. Les syndicats de patrons dénoncent, eux, une taxation supplémentaire pour ceux favorisant le turn-over et une baisse des taxes pour ceux privilégiant des contrats longs. Hum.

Trophée pour Dominique Boutonnat – Jeudi soir, le président du CNC, mis en examen pour « agression sexuelle » et « tentative de viol », s’est fait remettre le trophée d’honneur du Film français. Alors que de nombreuses personnalités du monde du cinéma avait déjà émis dans une tribune de fortes réserves au moment de sa nomination qu’il jugeait être un retour d’ascenseur pour son soutien et ses donations à la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, ils sont aujourd’hui encore plus unanimes à réclamer sa mise en retrait.

Golden Globes – Le moment ubuesque de la semaine était évidemment les Golden Globes version réunion Zoom, où l’on a pu voir les stars parées de leurs meilleurs atours au milieu de leurs salons. Dieu merci, nous avons échappé au sacre d’Emily in Paris, mais Netflix a tout de même fait carton plein avec The Crown et le Jeu de la Dame. On s’est réjouit de voir Chloé Zhao repartir avec les trophées de la meilleur réalisatrice et du meilleur film, deuxième femme seulement à remporter ces prix depuis Barbra Streisand en 1984.    

Golden Gogoles – Pour rester dans la thématique des prix et autres trophées, vous avez peut être remarqué des spams d’emojis médailles dans les commentaires insta de militant.es ou de médias progressistes. La raison ? Grégoire Toussaint, un « humoriste » de droite, qui incite sa communauté à décerner la médaille du « plus gros gauchiste » à ceux dont il n’aime pas les idées… Problème : contrairement à ce qu’il a l’air de penser, ce type de harcèlement est illégal, même si le contenu n’est pas injurieux.

Dissolution de Génération Identitaire – Le groupe d’extrême droite, créé en 2012, a été dissous ce mercredi 3 mars. Depuis le 13 février, Gérard Darmanin annonçait avoir déclenché la dissolution de GI après plusieurs opérations contre les migrants. Ces actions s’apparentent à de la « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine » selon le code de la sécurité intérieure (CSI) selon un article de France 24. L’hypothèse d’une dissolution était évoquée depuis le 26 janvier à la suite d’une opération anti-migrants dans les Pyrénées.

Chemsex – Chez Slate, le médecin Thibaut Jedrzejewski publie une longue tribune pour alerter sur la détresse de la communauté gay, où de plus en plus de personnes basculent dans l’addiction aux produits de synthèses notamment lors de relations sexuelles. Il relie cette épidémie à la prégnance de l’homophobie et de la solitude des hommes gays, accentuée par l’épidémie de Covid : « Le chemsex donne la sensation d’être en sécurité, entre nous, dans un monde qui ne nous comprend pas. » Fin février, le journaliste Mathias Chaillot publiait également une longue enquête, « Chemsex, l’épidémie qui vient » chez Néon

Matière à penser

La traduction est politique – L’éditeur néerlandais du poème The Hill We Climb d’Amanda Gorman, la jeune poétesse Noire qui a déclamé à l’investiture de Joe Biden, a fait un choix de traducteurice polémique. Selon l’activiste Janice Deul, Marieke Lucas Rijneveld, titulaire du Booker International Prize en 2020, est en effet Blanc·he, non-binaire et novice à la traduction, donc inapte à la tâche. Devant la polémique, Rijneveld s’est rétracté. Preuve que la traduction est éminemment politique, surtout dans un contexte post-colonial. Qu’est-ce que cela signifie, traduire l’expérience et l’incarnation de l’esclavage, thème dominant dans The Hill We Climb, dans la langue de l’esclavagiste ? L’occasion de rouvrir Barbara Cassin, qui apporte des réflexions nuancées et jamais simplistes, s’articulant contre une croyance en la globalisation ou un langage universel, mais aussi contre la posture qui croirait à « l’intraduisible« .

Cancel Culture – La remise en cause de la cancel culture continue dans les milieux progressistes. L’autrice du tumblr culte « Your Fave is Problematic » revient sur ses années à traquer les faits problématiques sur les célébrités dans le New York Times. Dans ce témoignage émouvant, elle livre les blessures qui l’ont conduite à devenir « la flic de Tumblr » et fait état d’une culture plus mue par un désir de cruauté que de véritable justice. 

Manifesto – Chez The Conversation France, Frédéric Regard et Anne Tomiche retracent l’histoire genrée d’une forme d’expression éminemment politique : le manifeste. Forcément avec un nom comme le nôtre, la question nous a passionné. 

La semaine en images 

Courrier d’insulte – L’indignation. Cette semaine la maire écologiste du XIIe arrondissement de Paris, Emmanuelle Pierre-Marie décide de partager une des lettres d’insultes qui lui était adressée à elle et Alice Coffin. On ne vous apprendra rien, « man are trash » et visiblement l’auteur de cette lettre s’est senti obligé d’afficher un pénis en guise de signature pour donner de la « consistance » à ces propos. Visiblement, le masculinisme ne cesse d’étayer son argumentaire… 

Peyo le cheval – Nous partons à la rencontre de Peyo, ancien cheval de course, dans le portfolio Médiapart. Cet étalon de quinze ans est capable de déceler les tumeurs et les cancers chez les humains. Sa présence s’est révélée être très bénéfique dans les couloirs de l’hôpital, les médecins arrivent même à diminuer les doses de médicaments pour certain·es patient·es.  « Avec Peyo, on essaie de recréer de la vie dans la fin de vie, pour se battre, créer une énergie aux côtés des familles et des soignants », explique Hassen, propriétaire du cheval dans Mediapart

Sexting – Samedi le compte Twitter de la Police Nationale poste un message qui souhaite faire de la prévention sur la revenge porn… avec une formule ultra culpabilisante pour toute personne ayant déjà envoyé un bout téton ou un texto érotique. Levée de boucliers chez les féministes, blagues en pagaille pour montrer le ridicule de la formule, bref le post a été supprimé depuis.

Voir Aussi
#MusicTooFrance

Cultures queers et transféministes

Misogynoir – Une fois de plus, des boomers nous font grâce de leur talent et leur incroyable sens de l’humour et de la provoc pour nous pondre une BD raciste et misogyne : Niala, à paraître chez Glénat, raconte l’histoire d’une jeune fille noire élevée dans la jungle par des bonobos et ses fabuleuses aventures sexuelles avec les missionnaires du coin. Le malaise monte et une pétition a été lancée.

La ménopause pour tout le monde – On vous conseille la série documentaire radio LSD de cette semaine consacrée à la ménopause. En quatre épisodes elle raconte : la ménopause vécue à la première personne ; l’histoire de la construction de cette catégorie ; l’andropause et les hormones de substitution ; les représentations (ou plutôt leur absence) des femmes de 50 ans et plus. Le vieillissement des femmes dont personne ne veut entendre parler semble finalement être une question beaucoup plus centrale et révolutionnaire qu’il n’y paraît.

Orgasme et nous – La podcasteuse indépendante Anouk Perry est partie à la rencontre de Charline, animatrice de la communauté Orgasme et Moi. Il en ressort 3 épisodes qui nous plongent dans l’intimité de cette Instagrameuse qui fait beaucoup pour l’éducation sexuelle des Français·es. L’épisode 2 est particulièrement fort puisqu’il est question des témoignages de violences sexuelles qu’elle reçoit très régulièrement et des dilemmes moraux auxquels elle se retrouve confrontée.

En librairie – Jeudi, la revue La Déferlante a débarqué en librairie et on vous conseille vraiment de l’acheter ! On peut y lire un entretien croisé entre Annie Ernaux et Céline Sciamma, un débat sur l’épineuse question « Que faire des violeurs ? », un texte de Martin Page… Il y a aussi le lancement du premier livre de la journaliste Marie Kirschen Herstory (éditions La ville brûle), un dico précis et révolté des termes du féminisme en 2020.

Gaga de Cottin – Camille Cottin jouera avec Lady Gaga dans le biopic sur Maurizio Gucci, réalisé par Ridley Scott… Vivement la réouverture des cinémas !

8 mars – On aime la programmation meufs et musique de Rinse France.

Sélection et rédaction : Albane Barrau, Apolline Bazin, Salvade Castera, Anne Plaignaud, Luki Fair

Image à la Une : Screen de Nicolas Sarkozy sur TF1

Hirak, Tampons, Texas, The Voice : Revue de presse #6

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut