Lecture en cours
Rock indonésien, dembow et sifflements : notre itinéraire pour les Trans Musicales 2021

Rock indonésien, dembow et sifflements : notre itinéraire pour les Trans Musicales 2021

Les Trans Musicales de Rennes signent, après une année blanche, une nouvelle édition qui se tiendra du 1er au 5 décembre. Nous y serons, et voici qui, parmi les plus de 80 noms à l’affiche pour réchauffer l’hiver, nous fera vibrer.

Les Trans Musicales, ce sont des noms qui aujourd’hui résonnent sur toutes les radios et s’imposent comme des piliers des musiques actuelles. Connu pour sa posture de tastemaker, ce festival n’hésite pas à creuser les circuits underground, à parier sur des artistes à la trajectore encore hésitante dont la discographie se limite à quelques titres. En 2021, le festival est toujours aussi remarquable pour sa capacité de sélection, ses choix ambitieux et finalement toujours récompensés.

Les Trans Musicales ont aussi cette spécificité de s’ouvrir à une énorme diversité de styles. Non seulement tous les continents sont représentés, mais les genres varient énormément. Rap, pop, soul, jazz, électro, genres intermédiaires et hybrides, la carte est riche et offre à chacun·e d’y trouver son compte dans cette programmation foisonnante. Afin de vous permettre d’y voir plus clair parmi cette énorme liste d’artistes, et pour vous assurer de ne rien manquer de la crème du festival, on vous a préparé un itinéraire musical.

Wet Leg

Mercredi 1er décembre – annulé
Premier arrêt du voyage : le rock bien tranché de Wet Leg. Ce duo venu de l’île de Wight est fidèle à ses origines et affirme un talent net pour les mélodies répétitives, entraînantes et déchaînées ainsi qu’un goût prononcé pour le parlé-chanté assorti de riffs entêtants. Si l’on attend l’album avec impatience, leur set qui dévoile une dizaine de titres inédits est l’occasion rêvée d’en entendre un aperçu.

Donna Blue

Vendredi 3 décembre – 17h45 à l’UBU (gratuit)
Le dernier jour de la semaine (travaillée) à 17h45, on ira se reposer aux tendresses de l’indie-pop de Donna Blue. Cette formation venue des Pays-Bas compose des chansons parfois presque murmurées, qui prennent ou bien l’allure d’une bande originale, ou bien celle d’un remake des années yéyé. Dans leurs airs mielleux et leurs harmonies planantes, Donna Blue dilate un spleen vintage qui saura ouvrir avec force notre troisième jour de festival. C’est doux, c’est joli, et en plus c’est gratuit. 

Amyl and the Sniffers

Vendredi 3 décembre – annulé
Récemment béni·e·s par un set filmé sur la radio américaine KEXP, le groupe de post-punk australien Amyl and the Sniffers réensauvagera les foules du Parc des Expos ce vendredi 3 décembre. Engagée, puissante, détonnante, la formation s’enflamme derrière une Amy Taylor au chant, incandescente comme une Courtney Love made in 2021. À voir pour s’y brûler les ailes.

GЯEG

Vendredi 3 décembre – 2h05 dans la Greenroom
Un petit détour par l’océan Indien pour échapper à la grisaille bretonne ? C’est ce que nous propose GЯEG, jeune producteur de dembow originaire de l’île Maurice. Si, comme nous, vous avez dû chercher ce qu’est le dembow, nous vous invitons à écouter ce podcast des Trans Musicales avant d’aller enflammer le dancefloor devant GЯEG.

Priya Ragu

Vendredi 3 décembre – 2h40 au Hall 9
Le même soir à 2h40 – si l’on n’a pas rejoint la piste de GЯEG –, on se jurera de dormir le mois prochain et on rejoindra le Hall 9 du Parc Expo pour se remuer au rythme du R&B de la suissesse-tamoule Priya Ragu. Armée d’un album solaire paru à la rentrée 2021, la chanteuse n’aura aucun mal à nous garder sous son joug jusqu’à la fin de la nuit. Peut-être la meilleure occasion des Trans Musicales de se casser la voix. 

Ottis Cœur

Samedi 4 décembre – 18h à L’étage (gratuit)
« More Women on the Stage », tel est le mantra gravé sur les guitares du duo que forment Margaux (à la basse) et Camille (à la guitare), aka Ottis Cœur. Dans une programmation qui tend vers la parité mais ne l’atteint pas encore, le duo pop-rock, à tendance garage riot grrrl, fera tanguer les Trans Musicales.

Voice of Baceprot

Samedi 4 décembre – 23h au Hall 3
Pour les plus énervé·e·s, Voice of Baceprot retournera le Hall 3 la nuit tombée avec son rock enragé. Jouant sous l’étendard du metal, ce trio de femmes indonésiennes exulte une énergie salvatrice dans leurs lignes de guitares distendues, leur basse bourdonnante et cette batterie tachycardique qui n’en finit pas de cavaler. On se laissera porter par cette frénésie pour rejoindre une foule électrisée par les scansions nerveuses de Marsya. 

Voir Aussi
Manifesto XXI - InFiné - Deena Abdelwahed

Nuri

Samedi 4 décembre – 5h au Hall 8
L’aube se lève et la foule persistante dans le Hall 8, au premier abord, pourrait s’y tromper : le rideau de tresses colorées et l’ample sweat noir dissimulent bien le producteur Mohamed Amine Ennouri. Étoile montante de la scène électro tunisienne, Nuri développe un univers électro mêlant percussions et chants traditionnels, le tout à 130 bpm. À découvrir pour les oiseaux de nuit le samedi à 5h sur la scène du Hall 8 du Parc des Expos.

Molly Lewis

Dimanche 5 décembre – 21h40 à l’UBU
Dernier jour des Trans Musicales. Bien chargé·e·s de tous ces monstrueux concerts auxquels on aura assisté, c’est déjà tout·es nostalgiques de ces derniers jours que l’on entamera notre dernière soirée. Molly Lewis nous accompagnera. Envoûtante et somptueuse, sa musique est une oraison joyeuse, instrumentale, grandiose. Molly Lewis n’est pas chanteuse, elle est siffleuse professionnelle. Sur des airs de crève-coeur, elle siffle, et nous, on retient notre souffle.

Sinead O’Brien

Dimanche 5 décembre – 23h à l’UBU
Aller voir Sinead O’Brien, un « kid stuff » ? Attendue en France depuis son premier album A List of Normal Sins sorti en 2018, l’Irlandaise maniant à merveille la poésie post-punk sera sur la scène de l’UBU le dimanche 5 décembre à 23h. Il nous tarde de découvrir en live l’artiste que la prose de Patti Smith, The Fall ou encore Albert Camus inspire et infuse dans ses compos mêlant spoken word, textes naturalistes et guitares distordues.

Toute la programmation des Trans Musicales

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut