Lecture en cours
Désirs, photos et dessins : C’est le marché de l’illustration impertinente ce week-end !

Désirs, photos et dessins : C’est le marché de l’illustration impertinente ce week-end !

© Caribe Lunar & The Bishop Black _ Lusted Men

Samedi 3 et dimanche 4 octobre, le Marché de l’illustration impertinente sera enfin de retour pour sa troisième édition ! Tel un phare équivoque et rougissant luisant dans l’obscurité des nouvelles vagues de restrictions, le rendez-vous coquin résiste à contre-courant des flots de division et de frustration déversés en invitant tous les corps exempts d’asepsie à s’unir autour de la belle idée du désir sans entraves.

Ce weekend, on se retrouvera donc au Hasard Ludique pour admirer ensemble la fine fleur de l’illustration impertinente et se vider la tête des considérations pesantes du quotidien grâce aux représentations de l’un des meilleurs passe-temps jamais inventés : Le sexe.

Au programme : une trentaine d’artistes, illustrateurs·trices, tatoueurs·euses et auteurs·ices, une dick’tée drag susurrée par Catherine Pine O’Noir, un ciné quiz Q dans la salle de spectacle et une fresque en live d’Ida Bimbola.

Evidemment, on désire sans barrières MENTALES et on laisse l’art nous libérer, tout en respectant les gestes barrières (cela va sans dire mais on le répète au cas où Donald Trump ou Nicolas Bedos nous prendraient au pied de la lettre) : L’événement met un point d’honneur à questionner la sexualité dite normative, et surtout donc, à représenter toutes les sexualitéS, genres, corps et désirs.

Et cette année aux yeux de tous·tes, imbriquée dans le merveilleux marché de l’illustration érotique, se dressera fièrement une exposition photo : Lancé en 2019, le collectif Lusted Men présentera pour la première fois son ambitieuse collection collaborative répondant à la question de la représentation et la suggestion du désir pour le corps des hommes* (Lusted Men vous fait d’ailleurs gagner des éléments de réponse sous forme de tirages mis en jeu sur notre page.) Le dimanche, une table-ronde aura même lieu à 16h00 pour discuter de l’érotisation du corps des hommes*.

Enfin, comme un grand voyeur disait qu’une image vaut mille mots, et puisqu’on s’impatiente d’être confus·es, on vous offre de petits amuse-œil prêts à être rincés.

Marché de l'illustration impertinente
© Anna Maria Riccobono 
Marché de l'illustration impertinente
© Sapphosutra
Marché de l'illustration impertinente
© Louise de Crozals
Marché de l'illustration impertinente
© Camille Deschiens
Marché de l'illustration impertinente
© Noémie

Artistes et collectifs
Camille Deschiens ♦ Hyperbaudet ♦ Louise de Crozals ♦ Anna Maria Riccobono ♦ Claire Courdavault ♦ Darren Aasu ♦ Cépé ♦ La Fleuj ♦ Candice Roger ♦ Monika Moll ♦ Johanne Licard ♦ Estine Coquerelle ♦ Anna Uru ♦ Nygel Panasco ♦ Elodie Lascar ♦ Marie Casaÿs ♦ Noémie ♦ Studio Bara ♦ Adèle Tronchet ♦ Marie Boiseau ♦ Daniel Amdemichael ♦ Anais Marmonier ♦ Jouissance Club ♦ Féros ♦ Anna Wanga Gogusey ♦ Sapphosutra ♦ Percings by Montana

Voir Aussi
La fête post-coronavirus est à imaginer dès samedi 9 mai

Entrée libre – L’événement Facebook


Image à la Une : © Caribe Lunar & The Bishop Black / Lusted Men

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut