Lecture en cours
Dans UXY Dosing©, Maoupa Mazzocchetti opte pour le macrodosage

Dans UXY Dosing©, Maoupa Mazzocchetti opte pour le macrodosage

Avec UXY Dosing©, le producteur et DJ installé à Bruxelles Maoupa Mazzocchetti dévoile un album électronique dense, sombre et déroutant, qui jette le purisme musical aux oubliettes et bouscule nos certitudes. 

Encore un objet bien mystérieux signé Brothers From Different Mothers, label marseillais aventureux qui nous avait déjà asséné quelques claques soniques avec J-Zbel ou plus récemment le premier long-format d’Emma DJ. On retrouve ici l’insaisissable Maoupa Mazzocchetti que vous avez déjà pu apercevoir au sein du duo Clara! y Maoupa ou en B2B avec Mika Oki.

Dans ce troisième album solo qu’il dit inspiré par la consommation élevée de dextrose associé à du lait en poudre, Maoupa Mazzocchetti poursuit son travail d’expérimentation et nous entraîne dans une virée étrange, souvent angoissante, où les éléments club sont délestés de leur hédonisme et mis au service d’une expérience synesthésique corrosive. Une immersion en forme de spirale addictive dans laquelle nous sommes happé·es comme des mouches, à l’image du clip réalisé par Laurent Allard pour le titre « Serenade To a Gelatin », en collaboration avec ZULI.

Tout au long des 12 titres qui composent l’album, Maoupa Mazzocchetti ne cesse de nous désorienter en nous baladant entre vibrations de hangar, frissons dystopiques et fantaisies digitales. On a parfois le sentiment d’être plongé·es dans le tourbillon digestif d’un organisme en proie à une violente intoxication, mais la musique de Maoupa Mazzocchetti, pleine de ruptures et de surprises, ne va jamais là où on l’attend. 

Du lunatique « Moon Is A Bell For Meteor » (produit avec Vica Pacheco) et ses riddims hallucinés, à l’angoissante plongée souterraine de « Luxembourg Station and Me(n)tal », des intrications rythmiques grime, hardcore ou jungle, aux perturbantes vocalises d’ « UXYTalking App© », Maoupa Mazzocchetti se joue des frontières entre musiques club et savantes et fait surgir des voies tortueuses dont on n’avait jusqu’ici pas soupçonné l’existence.

Une performance orchestrale maximaliste résolument tournée vers l’inconnu, qu’on espère pouvoir un jour découvrir en live.

Voir Aussi
Les 10 plus belles pochettes de 2020


Vous pouvez d’ores et déjà commander l’album sur la page bandcamp de Brothers From Different Mothers

Image à la Une : © Laurent Allard et Maoupa Mazzocchetti

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut