Lecture en cours
RnB Soundcloud 2.0, les amours déçus de Violette Adam

RnB Soundcloud 2.0, les amours déçus de Violette Adam

Manifesto 21 - Violette Adam

Violette Adam sortait le 11 février dernier Vortex. Ce deuxième EP est teinté d’une sonorité propre à la scène soundcloud émergente des années 2015-17 sur laquelle des artistes tel·les que Melissa Lacoste, $afia Bahmed-Schwartz, Gigi PMU, Jeune Pablo et d’autres diffusaient leurs travaux hors des systèmes d’exploitation classiques, en essayant de se faire reconnaître. Accompagnée par le producteur Nccsunflower, le tandem propose une musique rap cloud mélodique et dynamique.

Chanteuse et musicienne, Violette Adam débute la musique par l’apprentissage du piano et du chant, en autodidacte, pendant son enfance. D’abord inspirée par la scène rap cloud, notamment par l’artiste Hamza, l’envie de s’affirmer en tant qu’artiste la démange. Se laissant ensuite surprendre à découvrir d’autres genres musicaux tels que la pop ou le RnB, Violette Adam est convaincue d’avoir trouvé son médium d’expression. Sa rencontre sur Instagram avec le producteur bruxellois Louis de Sala, alias Nccsunflower, est décisive : elle marque le début d’une collaboration à distance. Si les deux artistes sont situé·e·s à deux versants opposés de l’Europe, Violette Adam résidant actuellement à Athènes, ielles partagent une vision commune de la musique qui les pousse à travailler ensemble. Vortex est le premier fruit né de cette collaboration, un EP de huit titres sur lequel les deux artistes ont commencé à travailler il y a presque un an.

Vortex se présente comme un projet qui tente de puiser des sonorités, des rythmiques et des mélodies dans plusieurs genres musicaux, pour les mixer ensemble et créer un autre sous-genre de musique urbaine, adapté à ce que souhaite exprimer Violette Adam dans ses textes. L’objectif que se sont fixé Louis et Violette est « d’apporter une nouvelle touche à la musique francophone, de mélanger les codes et styles musicaux afin de créer une toute nouvelle vague, entre le rap et le RnB » selon les dires de l’artiste. Marquées par des patterns de percussions de facture classique en matière de musiques urbaines, les productions de Nccsunflower se démarquent notamment pour leurs mélodies planantes et mélancoliques qui accompagnent délicatement la voix de Violette Adam. À ce titre, le morceau « Dans ta ville » sait bien alterner des moments instrumentaux doux, fragiles, qui font office de respirations entre deux couplets au tempérament plus dynamique. La mélodie des couplets, des accords délicatement déposés, contraste avec le flow de Violette Adam qui laisse sa voix s’étirer le temps d’une seconde avant d’enchaîner avec un flow plus rapide. 

À l’écoute de l’EP, l’auditeur·ice se laissera surprendre par le flow de Violette, une nonchalance assumée, un murmure ; elle semble toujours en train de s’exprimer sur une fin de souffle, comme une confidence. Pour donner plus de dynamique et d’impact à son texte, plus de force à son interprétation, Violette aime superposer les couches de voix, jouant sur des différences d’octaves, ou sur l’allongement de certains mots. Cette technique typique dans la musique pop, moins utilisée dans le rap, permet à Violette de créer des nappes vocales qui se confondent avec les mélodies scintillantes de Ncssunflower, comme dans le titre « ATH ». 

Alors que les premiers textes de Violette Adam « parlaient globalement d’expériences précises, d’histoires d’amour », nous confie l’artiste, Vortex semble avancer d’un pas en matière de confession. Violette Adam raconte l’histoire d’une jeunesse rongée qui erre entre chagrin, difficulté de vivre des relations à distance, alcoolisme et addiction aux drogues. Ces maux sont notamment évoqués dans le titre « Inerte » : « j’me sens mieux quand je vomis sous la tise / j’fais comme si tu t’sens partir / le créateur n’aime pas le verbe s’enfuir » ou dans « Rose Bourbon » : « ressers-moi un verre de ta tise, ressers-moi un verre de ta lean » et de poursuivre « j’te jure t’agis comme un anxiolytique ». L’artiste exprime la nécessité d’absorber des substances pour se sentir libérée de la souffrance quotidienne, pour atteindre un état de relâchement, de bien-être. Sans sombrer, les textes de Violette Adam évoquent aussi son attachement pour son pays, pour sa culture : « Il y a cependant une thématique qui revient assez souvent globalement : je trouve que c’est celle de la culture. Je voulais exprimer dans ce projet mes origines grecques et inclure aussi des éléments de là-bas qui m’inspirent musicalement », précise la jeune artiste. 

Voir Aussi
Manifesto 21 - Esther

© Rémi Proust et Fabien Faure

Vortex est un deuxième projet convaincant. Il esquisse une volonté de se libérer des codes des musiques rap/hip-hop/RnB devenus dominants, autant en termes de production que de diffusion, sur le marché musical francophone depuis déjà quelques années. 

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut