Lecture en cours
Podcasts. Nos 15 recos pour attendre le déconfinement

Podcasts. Nos 15 recos pour attendre le déconfinement

Vous saturez des écrans ? L’audio prend le relais.

C’est le moment de vous partager les créations qui nous ont émues dernièrement et qui viendront compléter votre programme d’écoute des indispensables féministes ; « Les couilles sur la table », « Un podcast à soi », « Quoi de meuf » (dont on vous recommande d’ailleurs l’épisode sur la masturbation en confinement), ou encore « Gang of Witches »… Au programme de ces recommandations, il y a de quoi faire son introspection, réfléchir sur la solitude, le corps gros ou la place accordée au travail dans nos vies. La voix de la grande autrice américaine Toni Morrison pourra accompagner vos réflexions. Les questionnements militants trouveront un écho dans les entretiens réalisés par la Queer Week, tandis que les pulsions anarchistes s’épanouiront avec « Floraisons » dans les oreilles.

À défaut de pouvoir sortir en concert ou faire le tour des galeries, de nouveaux podcasts proposent des dialogues bienvenus sur l’histoire de l’art et la création contemporaine. Enfin, on vous propose aussi d’en apprendre un peu plus sur l’art de la fanfiction.

  • « La politique des putes » sur Nouvelles Écoutes

Un documentaire fleuve en 10 épisodes réalisé par Océan, auteur et activiste trans. Il y rencontre des travailleuses du sexe de différents milieux, âges et origines pour parler de leur rapport au désir, à la loi, au travail… Un recentrage nécessaire du sujet par les concerné·e·s qui aborde toute la complexité derrière le choix (ou non) de la prostitution.

  • « Travail (en cours) » sur Louie Média

Le tout nouveau podcast de Louie Media est consacré aux nouveaux rapports au travail. Seulement deux épisodes sont sortis pour le moment mais c’est un début plutôt prometteur ; et très rafraîchissant face à la montagne de podcasts « start-up nation » ou de développement personnel qui existent déjà. Le premier épisode fait témoigner Clémence Bodoc, ancienne rédac chef de Madmoizelle, sur le deuil du travail « idéal ». Une thématique qui parlera sans doute à beaucoup d’entre nous.

  • LSD, la série documentaire : « Vivre avec la solitude » sur France Culture

Parce qu’il en fallait bien un, voilà un podcast spécial confinement, mais qui va bien au-delà : les quatre épisodes de LSD « Vivre avec la solitude » touchent, une fois de plus, au plus juste. Qu’est-ce que c’est au juste, vivre seule ? Le podcast fait le choix d’explorer la solitude au féminin. Le premier épisode s’intéresse d’abord à ces « mamans solo », ces « célibattantes » qui sont parmi les populations les plus précaires et les plus délaissées en France. « On craque, on n’en peut plus ! » Impossible de rester sourd·e à leur colère. 

Épisodes

  • « Disclaimer », podcast indépendant 

Des autrices de fanfiction passionnées et engagées décryptent pour vous cet univers culturel si particulier. Si vous êtes novices, c’est une bonne occasion de découvrir une pratique de plus en plus influente dans la pop-culture ; pour les adeptes, le podcast propose des analyses profondes et pertinentes de la « sociologie » des fanfics et de leurs auteurs.

Épisodes

Yaoi Files, une webcomic du Docteur Pralinus
  • « Furies », podcast indépendant

Rendez-vous parisien des idées et des militances arc-en-ciel, la Queer Week aura cette année lieu du 2 au 11 octobre. Pour patienter jusque-là, l’équipe met en ligne des épisodes de podcast toutes les deux semaines, des interviews avec une personnalité queer pour discuter de sujets complexes et d’actualité des luttes. On vous recommande particulièrement l’épisode sur la justice queer avec Cha Prieur.

  • LSD, la série documentaire : « Place aux gros » sur France Culture 

La série documentaire, toujours au top, nous a récemment offert de très beaux épisodes pour réfléchir sur la grossophobie. Les 4 épisodes donnent la parole aussi bien aux historiens du corps qu’aux militant·e·s, recueillent témoignages et éclairages de psychologues… De quoi démonter une bonne série de préjugés sur le corps gros, s’immuniser contre les blagues grossophobes et les tracas de la prise de poids en confinement.

Épisodes

  • « Vénus s’épilait-elle la chatte ? », podcast indépendant

Pour une histoire de l’art féministe, c’est ici que ça se passe. Diplômée de l’école du Louvre, Julie Beauzac se donne la vaste mission de montrer en quoi l’histoire de l’art occidentale véhicule des stéréotypes sexistes, et de critiquer la manière dont les femmes artistes ont été invisibilisées des récits. Après un passionnant premier épisode dédié à l’auto-portrait, Vénus s’est plongée dans l’œuvre de Frida Kahlo. Le compte Instagram du podcast est toujours parfaitement animé, et on attend la suite avec impatience.

  • « Floraisons », podcast indépendant

Talk-show avec une sensibilité anarchiste, se présentant comme « écologiste, libertaire, féministe et anti-raciste », « Floraisons » propose des interviews longues, touffues et qui explorent des sujets très variés comme les prisons, le zéro déchet, la masculinité ou encore la métropolisation. Ce n’est pas le podcast le plus facile d’accès mais il a le mérite de ne faire l’impasse sur aucun des termes du débat et de solliciter des intervenant·e·s de qualité. 

Épisodes

  • « La clinique de l’amour », sur France Culture

« La clinique de l’amour » est une pépite repérée grâce au compte Instagram @passionpodcast (LE compte référence pour les amateurices de baladodiffusion). Sur cinq épisodes, on y suit trois familles qui essaient de se rabibocher, réunir ce qui peut encore l’être au cours de séances chez un psychiatre et une psychologue. Une plongée avec pudeur dans l’intimité de couples qui tentent tout pour sauver ce qui peut l’être. Réalisé par Delphine Saltel, autrice de l’excellent documentaire Que sont-ils devenus ? sur Arte Radio. 

Épisodes

  • « Pionnières » sur Nova

Cette série de pétillantes capsules de 5 minutes rappelle l’adaptation télé des Culottées de Pénélope Bagieu, mais version musique : la journaliste Clémentine Spiler y raconte l’histoire de musiciennes et artistes oubliées ou trop peu reconnues. Efficace et joyeux.

  • « Community Manager » sur Le Poste Général

À chaque épisode, le blogueur Guillaume Natas fait découvrir une communauté d’Internet à Vincent, son pote boomer mais sympathique. Furries, platistes, amarolistes : le podcast revient sur la genèse de ces groupes parfois saugrenus, parfois poétiques, qui font tout le sel d’Internet. Le tout est raconté avec bienveillance, sans sensationnalisme. 

Épisodes

Voir Aussi

  • À Voix Nue : « Toni Morrison, la mémoire en héritage » sur France Culture

À la mort de la grande dame de la littérature afro-américaine en 2019, France Culture rediffusait cette série d’entretiens enregistrés en 2006. Elle y revient sur « la mémoire en héritage », cette mémoire du peuple noir aux États-Unis qu’elle a retranscrit avec tant de force dans ses romans Beloved, Tar Baby et bien d’autres. Si vous n’aviez jamais pris le temps de l’écoute, c’est le moment. Bonus : Toni a une voix magnifique, grave et lente.

Épisodes

  • « Présent.e », podcast indépendant

Lassée de ne restituer qu’une partie infime des échanges avec les artistes qu’elle rencontre dans ses interviews, la critique d’art Camille Bardin lance « Présent.e » pour valoriser tout ce qui entoure la création d’une œuvre. Les invité·e·s de ces conversations sont de jeunes artistes émergent·e·s, qui ont ici pleinement le temps de raconter leur parcours et leur démarche.

  • « Bookmakers » sur Arte Radio

Quand je serai grande, je serai écrivaine. Mais comment fait-on au juste pour écrire ? Cette création d’Arte Radio prend le temps d’explorer, avec des écrivain·e·s, cet artisanat. L’occasion d’y écouter Alice Zeniter raconter l’écriture de son génialissime roman L’Art de perdre, et d’apprendre qu’écrire, c’est aussi biffer, raturer, relire, peiner… Une technique parfois laborieuse, loin de l’image de l’Artiste inspiré·e : « À ce moment-là, je ne suis pas une écrivaine : les écrivains c’est les autres, et surtout, ils sont morts. »

Épisodes

  • « Plaisir d’offrir » sur Arte Radio

C’est toujours un bonheur d’avoir l’humoriste Klaire fait Grrr dans les oreilles et « Plaisir d’offrir » n’échappe pas à la règle. Déjà, parce que c’est très drôle, et les six épisodes sont d’ailleurs classés dans la rubrique « Comédie documentaire ». Ensuite, parce qu’on y suit Klaire s’engager dans un don d’ovocytes : comme un don du sang mais version parcours du combattant. Comme pour tout ce qui a trait à la maternité, c’est un enjeu féministe dont on ne parle toujours pas assez. D’autant que le don de sperme, lui, est bien plus simple.

Épisodes


Image à la une : Frida Kahlo, « Les deux Fridas », 1939

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut