Lecture en cours
Investiture, #MeTooGay, Gorce, IVG : Revue de presse #1

Investiture, #MeTooGay, Gorce, IVG : Revue de presse #1

Nouvelle année, nouvelles idées : en 2021, la rédaction de Manifesto XXI vous propose de débriefer l’actu tous les dimanches au calme.

Un peu à l’écart des réseaux sociaux et des sollicitations quotidiennes des notifs, nous vous proposons de sélectionner ce qu’on a lu de mieux chaque semaine dans la presse, mais aussi ce qu’on a vu de meilleur sur Internet. Au programme il y aura bien sûr l’actualité brûlante, mais aussi des réflexions en profondeur sur la vie des idées pour vous donner matière à penser, les images fortes qui nous auront interpellé·e·s, des tendances drôles, des mises au point approfondies, les infos qui donnent la rage et celles qui donnent de l’espoir. Le tout rapporté sous forme d’enquêtes, de threads, de posts de blog ou Instagram… Comme ce mois de janvier a été particulièrement intense, voici une première édition très généreuse garantie presque sans covid. 

La semaine en bref

Affaire Xavier Gorce – Mardi, Le Monde publiait dans sa newsletter du matin un dessin de l’illustrateur Xavier Gorce se moquant de l’inceste. En plein #MeTooInceste, c’est peu dire que le timing était mal choisi… Face à l’avalanche de réactions indignées, la rédaction a retiré le dessin et publié un mot d’excuse dans la journée. Le dessinateur a quitté le journal le lendemain. Sur son blog Mediapart, le sociologue André Ghuntert a publié une fine analyse de cette affaire, extrait : « Il est donc regrettable de constater que le débat public à propos du dessin de presse soit devenu le théâtre d’une des pires pollutions intellectuelles, où s’empilent les sophismes les plus moisis sur le bon temps où l’on pouvait rire des victimes, la tyrannie de l’indignation, sans oublier la blague de la “cancel culture”. »

Mémoires – L’historien Benjamin Stora remettait à Emmanuel Macron un rapport sur la mémoire de la guerre d’Algérie et la colonisation. Au total, le document compte 22 propositions, dont la création d’une commission « Mémoire et vérité », des projets de recherche, l’organisation de commémorations communes, l’entrée au Panthéon de Gisèle Halimi (opposante à la guerre d’Algérie) ou encore un enseignement plus large de l’histoire de la France en Algérie. Que peut-on espérer de ce travail ? La presse étrangère ne semble pas très optimiste sur les effets concrets de ce rapport, comme le rapporte la sélection de Courrier International. L’Élysée aurait précisé qu’il s’agit d’« une démarche de reconnaissance » mais qu’« il n’est pas question de repentance » et « de présenter des excuses » rapporte Algérie Part.

Allongement du délai d’IVG – Toujours mercredi 20 janvier, pendant que tous les yeux étaient rivés sur les États-Unis et l’investiture de Joe Biden, le Sénat a rejeté la proposition de loi visant à renforcer le droit à l’avortement en votant à 201 voix pour et 142 voix contre. Ce texte prévoit de prolonger le délai légal de l’avortement de 12 à 14 semaines et de supprimer la clause de conscience qui pouvait limiter l’accès à l’avortement. Cette loi vise à répondre aux délais de prises en charge tardifs, à la fermeture de centres IVG et à la forte disparité territoriale qui fait de l’avortement un véritable parcours du combattant. Ce rejet n’empêche en rien la poursuite de la navette parlementaire avec une deuxième lecture du texte à l’Assemblée nationale. 

Administration Biden – Dans la nouvelle administration américaine, Rachel Levigne, une femme transgenre qui exerçait comme pédiatre, a été nommée ministre adjointe à la santé. Elle est la première personne trans à occuper un poste aussi près du sommet de l’Etat.

#MeTooGay – Vendredi soir, les témoignages de violences sexuelles subies par les hommes gays se sont multipliées sur les réseaux sociaux, notamment suite au mouvement #MeTooInceste et à une accusation de viol publiée visant l’élu communiste Maxime Cochard et son conjoint. En septembre, le journaliste Matthieu Foucher publiait sur Vice un article qui évoquait pour la toute première fois le sujet en France, et a joué un rôle déterminant dans la libération de cette parole.

N.B : #MeToo concerne également les autres membres de la communauté LGBT : il y a un an, nous publions cette enquête sur les violences entre lesbiennes.

Rave à Lieuron – L’organisateur présumé, placé en détention provisoire depuis le 4 janvier, a été libéré ce vendredi… mais 5 autres personnes aurait été mises en examen, rapporte le quotidien 20 Minutes.

Les images de la semaine : spéciale investiture de Joe Biden

C’était un moment tellement attendu par des millions de personnes aux Etats-Unis et à travers le monde : ça y est Donald Trump n’est officiellement plus le Président des Etats-Unis. Sauf que Bernie Sanders a carrément volé la vedette au nouveau locataire de la Maison Blanche avec cette photo devenue virale. On apprécie aussi l’ironie de Rihanna et la belle perspective de Kamala Harris, première femme noire élue Vice-présidente.

Matière à penser

Antisémitisme – Sur Instagram, le militant non binaire Chloé Madesta déploie un chef d’œuvre de pédagogie et de synthétisme en explicitant les liens d’une part entre identité juive et blanchité, et d’autre part entre la gauche et l’antisémitisme, en particulier dans sa récupération ambigue et opportuniste de la  lutte contre le nazisme et l’islamophobie. En 9 slides, pleines de chiffres. Respect.

Fake news et démocratie – Jacques Rancière, fierté nationale, cerveau suave et infatigable philosophe de la démocratie. Il écrit ici pour le quotidien d’analyse AOC à propos du peuple divisé, où chacun se croit plus malin que son voisin à l’heure de la post-vérité. Sans faire de relativisme, Rancière nous remet en question : nous tous qui croyons avoir raison, être dans le bon camp, avoir la bonne lecture, nous nous enfermons dans des croyances et des dogmes — et pas que les fous les plus voyants. La démocratie est dissensus, et le peuple est un exercice collectif critique qui n’attend que notre certitude d’avoir raison pour s’écrouler : « On voudrait encore s’accrocher à la vieille planche de salut : ceux qui ne veulent pas reconnaître les faits seraient des ignorants. Mais la possibilité de tout nier ne relève pas du ‘relativisme’. Elle est une perversion inscrite dans la structure même de notre raison. » Lire Rancière, c’est faire un pas de côté dans la stérile guerre des opinions, et réfléchir vraiment.

Campagne de vaccination – Le clivage des sciences humaines, à savoir faire des humanités et manger ses lacets ou faire du business et manger du caviar, est caduque. Les deux camps peuvent désormais se fédérer face au mépris systématique que leur oppose notre gouvernement. On savait que les premiers et leur liberté d’expression étaient très mal vu avec la loi de programmation de la recherche. Et les seconds aussi subissent à présent le courroux incompréhensible de la start-up nation, qui a pourtant bien besoin d’eux. Ainsi Aurélien Rouquet, professeur en logistique, nous explique dans Le Monde le fiasco de la campagne de vaccination, élaborée uniquement par des médecins et un seul sociologue. Aucun autre chercheur en sciences humaines. Le mot « logistique » n’apparaît même pas dans le rapport stratégique. Édifiant, et on a hâte de retrouver les écoles de commerces dans nos cortèges.

Racisme, classisme et luttes sociales – Stéphane Beaud et Gérard Noirel, deux chercheurs pionniers de l’immigration en France, ont suivi notre droite gouvernementale dans son attaque sur les recherches intersectionnelles. Ils se sont ému dans le Monde Diplomatique de janvier d’une dangereuse américanisation de notre société toute entière qui serait un genre de complot identitaire noir-américain, mais raciste quand même, en même temps que blanc et bourgeois, en tout cas privilégié. Le but de cette cabale, pour Beaud et Noirel ?  Tuer la lutte des classes en l’étouffant dans dans un discours racial identitaire. Le chercheur Noir-américain Norman Ajari réplique avec force science en mêlant chiffres, lettres, histoire, sociologie et sciences politiques. Il explique pourquoi il est vain d’étudier le concept de classe sans concept de race, et que le nier est plus un réflexe raciste de vieille gauche qu’un élan du cœur : « il ne s’agit pas pour Beaud et Noiriel de sauver un projet socialiste POUR les prolétaires noirs et arabes mais de le sauver DES prolétaires noirs et arabes et de leurs traditions politiques autonomes. »

Cultures queer & transféministe

Gouines vs Twitter – Une passionnante enquête de Rozenn Le Carboulec dans Numérama raconte comment Twitter a banni les termes « gouine » ou « pédé » du réseau, mettant court à la vieille stratégie de récupération du stigmate par les personnes concernées. Les gouines et les pédés ne peuvent donc plus se désigner comme iels le souhaitent et subissent en plus une « politique opaque de modération » avec des suspensions de compte sans raison apparente. In fine, cela pénalise la communication des LGBTQI+ qui ne partent déjà pas gagnants dans le jeu de la visibilité.

En réponse à ce que la militante Gwenn Fauchois qualifie de « véritable censure politique », le compte de la newsletter Lesbien Raisonnable met les gouines au défi…

https://twitter.com/LiliLiane7/status/1351693193314775045?s=20

Bad Bitches – Dans Cheek Magazine, Dolores Bakèla revient sur la figure de la bad bitch, rappeuse transgressive, très répandue dans le monde anglo-saxon. En France, malgré le succès d’Aya Nakamura, elles peinent à émerger. L’article explique les points de résistance et les percées récentes.

Voir Aussi
pub sang rouge

Poésie – On vous recommande la lecture le nouveau numéro du fanzine Le Castor, dédié à la poésie queer. Commander.

Décès de Phil Spector – Incarcéré pour le meurtre de l’actrice Lana Clarckson commis en 2003, l’auteur-compositeur Phil Spector s’est éteint le 16 janvier. Les hommages au « génie musical » de l’artiste se sont multipliés, malgré le crime commis et sans jamais écrire le mot « féminicide ». L’association des femmes journalistes Prenons la Une a remis les pendules à l’heure dans un mini thread, citant largement un article d’Arwa Mahdawi publié dans le Guardian.

A rattraper 

#PasMaRenaissance – Depuis le début du mois de janvier, l’association Gras Politique se mobilise pour faire cesser la diffusion Opération Renaissance, une émission sur la chirurgie de l’obésité produite et animée par Karine Le Marchand. Conflits d’intérêts, voyeurisme, grossophobie : Tous leurs arguments sont réunis dans ce billet publié sur Le Blog Mediapart, et c’est édifiant. Que fait le CSA ?

Google – Les employés de la firme multinationale qui connaissent votre vie mieux que vous-mêmes se syndiquent enfin ! Pour s’occuper de questions salariales et de leurs conditions de travail, mais aussi de questions éthiques. Serait-ce l’espoir d’un débat sur la gestion des data et le respect de la vie privée chez le géant de la tech ?

Lacrymos – En septembre, StreetPress publiait une enquête fouillée de la journaliste Eva-Luna Tholance sur les conséquences gynécologiques des gaz lacrymogènes : règles anticipées, crampes violentes, fausses couches… La composition des gaz utilisés reste aujourd’hui inconnue, mais quelques études démontrent leurs effets néfastes sur la santé reproductive. La journaliste poursuit son travail d’enquête et publiait cette semaine un thread avec les premiers résultats des informations recueillies auprès de 100 personnes. Sa collecte de témoignages est toujours en cours, vous pouvez lui écrire !

Chômage – L’info est passée discrètement sous les radars en décembre, mais Pôle Emploi peut désormais consulter les informations bancaires des allocataires soupçonnées de fraude. L’organisation parle d’un « droit de communication », quand d’autres dénoncent plutôt une nouvelle mesure de « flicage des chômeurs ».

Baisse des APL – La réforme des « APL en temps réel » qui était initialement prévue en 2020 a été fixée le 1er janvier 2021. Désormais, les aides personnalisées au logement (APL), allocations de logement familial (ALF) et allocations de logement social (ALS) sont calculées à partir des ressources des 12 derniers mois, au lieu de la base des revenus perçus au cours des deux dernières années. En plein milieu de la crise étudiante, de nombreu·x·ses jeunes se sont retrouvé·e·s dans des situations critiques. Eva, étudiante de 23 ans en alternance à Paris, témoigne de sa situation pour Period, ses aides sont passées de 208 à 53€ avec la réforme.

Affaire Duhamel – Le 4 janvier, la journaliste Ariane Chemin ouvrait l’année avec une enquête magistrale sur le politologue Olivier Duhamel, auteur d’actes incestueux sur son beau-fils. La Familia grande, roman autobiographique de sa belle-fille, Camille Kouchner, est à l’origine des révélations. Depuis, l’investigation continue sur les entrelacements du pouvoir au silence, et les compromissions de son entourage, notamment à Sciences Po. Le directeur, Frédéric Mion, avait connaissance depuis plus d’un an des accusations portées contre Olivier Duhamel, important professeur de l’école, où il dirigeait la Fondation nationale des sciences politiques. Des étudiant·e·s se mobilisent pour sa démission tandis que les ondes du choc ont déjà gagné le pouvoir étatique puisque Elisabeth Guigou, proche du politologue, a renoncé à la direction d’une commission sur… les violences sexuelles commises sur les enfants où elle venait d’être nommée. Quant à l’actuel préfet d’Ile-de-France, Marc Guillaume, ancien secrétaire général du gouvernement, il a également démissionné de toutes les organisations où il avait travaillé avec Olivier Duhamel.


Sélection et rédaction : Albane Barrau, Apolline Bazin, Anne Plaignaud, Luki Fair

Image à la Une : @sanpo_matsumoto

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut