Lecture en cours
[Exclu] – La lutte et l’étreinte dans « Violet »

[Exclu] – La lutte et l’étreinte dans « Violet »

Violet - Manifesto 21

Enrico Degani et Fabrizio Modonese Palumbo sortent « Violet », premier titre de leur collaboration nouvelle, invitation vibrante à la mélancolie et à l’imagination de tous les possibles. La réalisation du clip est confiée à Jacopo Benassi, pour une vidéo aérienne et sensuelle.

« Violet » c’est trois grands esprits qui se rencontrent. Enrico Degani est un guitariste inlassablement jazz, dont le cœur volage ne compte plus ses collaborations. Fabrizio Modonese Palumbo est un musicien à la créativité tout aussi exponentielle, éternel explorateur, et « DJ à l’occasion ». Jacopo Benassi est un photographe dont l’œil sensible peut capturer une rare ambiguïté entre force et tendresse. Et quand ces trois artistes, dans un consensus artistique inespéré, unissent l’image retrouvée et le son improvisé, tous les poils se hérissent.

Filmée bien avant la rencontre avec le morceau, la vidéo est née d’un heureux hasard qui veut que certaines choses soit faites, restent inutilisées dans un coin de tête ou de tiroir, avant d’être exhumées pour devenir l’œuvre accomplie. Le photographe filme un entraînement, happé par la beauté du geste, la grâce du combat, sans savoir encore qu’il sera le support idéal des expérimentations des deux musiciens. Devant la Super 8 granuleuse de Jacopo, deux hommes se battent sans savoir qu’ils dansent – ou peut-être l’inverse – pendant que la guitare chante sa litanie en falsetto. Dans leurs pérégrinations, les deux combattants confondent la lutte et l’étreinte, le désir et l’effort, se frappent l’échine, tendent le muscle, griffent l’épaule, tordent les jambes et soulèvent les corps. Ce clip d’une poésie enveloppante laisse toutes portes ouvertes à l’imagination, au rêve.

Enregistré à partir d’une série d’improvisations des deux italiens, Time Lapses, l’album collaboratif dont « Violet » est le premier single sortira le 11 décembre 2020 sur le label Auand Records. « Huit pièces atmosphériques et cinématographiques » qui risquent de gratter les cœurs et faire crépiter décembre.

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.

Défiler vers le haut