Lecture en cours
Izumi Miyazaki. Glauque, pastel et selfies
manifesto miyasaki

Les images d’Izumi Miyazaki semblent avoir été calibrées exprès pour Tumblr : avec son esthétique japonisante, son humour pince-sans-rire et sa bouille de gamine, la jeune photographe a évidemment tout pour se faire adopter par les cool kids. Pourtant, ses autoportraits ne montrent ni un sourire, ni une quelconque sensualité : Izumi Miyazaki n’est pas là pour plaire.

Cette photographe japonaise détourne la mode des selfies pour mieux servir une imagination qui tangue toujours entre l’enfantin et le morbide. Elle cite Miwa Yanagi et Alex Prager, mais aussi les magazines de mode comme inspirations. Ses références sont donc à son image, en tension entre le glauque et le lisse du papier glacé.

Izumi Miyazaki est née à Yamanashi mais vit aujourd’hui à Tokyo. Elle a décroché son diplôme d’art de l’université Musashino l’an dernier mais elle a déjà fait les honneurs de la WildProjectGallery au Luxembourg à seulement 21 ans.

Vous pouvez la retrouver sur son Tumblr.

© Izumi Miyazaki

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut