Lecture en cours
Santé mentale, émergence et diversité : Les sujets forts de Paris Electronic Week sont là

Du 25 au 29 septembre, la 7ème édition de l’événement dédié aux musiques électroniques s’apprête à faire vibrer Paris. Salon pour les professionnels du 25 au 27 à la Gaîté Lyrique, Paris Electronic Week 2019 est aussi un festival avec des événements PEW IN et PEW OUT programmés partout dans la ville. Voici nos rendez-vous préférés de cette édition 2019.

Le mercredi 25 septembre, on aura du mal à choisir (et donc on réservera sûrement une bonne partie de la journée). Les sujets de discussion se concentreront sur le futur de la fête, et exploreront des questions complexes telles que Cohérence : comment allier scène émergente et headliners ? avec Teki Latex, la Gaîté, Nuits Sonores et Surprize. La journée se poursuivra avec une approche visuelle, un panel discutera Les performances audiovisuelles au cœur de la fête, et un autre La fête de demain devient une exposition immersive. Sujet moins léger mais véritablement essentiel, l’AFEM propose un panel Musique et santé mentale avec notamment DJ AZF en invitée. La première soirée de Paris Electronic Week mettra à l’honneur la scène émergente au Rex Club, avec à l’affiche Kabylie Minogue et U.r.trax.

Jeudi 26 septembre, les admirateurs d’Anetha pourront discuter de son parcours avec elle pour le workshop De productrice à label manager.

Vendredi 27 septembre, c’est un sujet de philosophie politique qui nous intéresse.
L’union fait la force : la devise qui régit la scène électronique, rassemblera les organisateurs d’Entente Nocturne et les mythiques raveurs de Spiral Tribe. Au programme aussi, l’objectif d’équilibrer la diversité et l’inclusion dans l’industrie musicale. Ces (quasi) Etats-Généaux de la musique électronique sont enfin marqués par un focus sur le développement des scènes électros d’Afrique. Les discussions Hotspots et Vers une Afrique électronique raconteront le paysage culturel et sonore du continent.

Enfin, pour les curieux des métiers de l’industrie, les workshops 24h dans la vie d’un bookeur, tourneur, editeur, programmateur manager feront sans doute votre bonheur. Bon à savoir d’ailleurs, les pass full access incluent aussi l’entrée aux soirées organisées à l’extérieur de la Gaîté comme l’Intervention rapide des Casual Gabberz au Kilowatt ou la soirée du tout nouveau Protocol à Pantin.

Enfin, Paris Electronic Week compte dans sa prog un événement inédit de l’association Les Éveillés, qui organise des teufs au profit des réfugiés : au programme, entre autre, une composition originale du grand Jeff Mills pour les exilés. Deux soirées les 26 et 27 qui prouvent combien les collectifs électro sont dynamiques et peuvent s’inscrire pleinement dans les grands enjeux de leur époque. Classe.

L’événement Facebook // Toute la programmation

Crédit photo : Romain Guédé

Voir les commentaires (0)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut