Safia Bahmed-Schwartz, sombre boxeuse pour « Sight »

safia-manifesto21
© Micha et Safia Bahmed-Schwartz

Safia Bahmed-Schwartz, voilage noir et gants de boxe. Une citation de Buffy contre les vampires en description. Safia est une Tueuse, comme à son habitude, reine de l’empowerment. Sur une production lascive de Timothée Joly, habituel collaborateur de l’artiste, elle aligne les mots, délicats, suaves. « Les gens, les gens » murmure-t-elle, comme une interrogation, ou bien une attaque assénée au rythme de ses poings gantés.

Fidèle à elle-même, Safia croise les médiums. Elle co-réalise le clip avec Micha, tourné d’une traite au sein d’une œuvre-structure de l’artiste danois Per Kirkeby, porte les sombres vêtements d’Ester Manas, jeune diplômée de la Cambre tirés de la collection « Big again ». Tous se croisent, pour finalement servir le propos de l’artiste : un écho/hommage au burn-out de Kanye West l’an passé et au court-métrage réalisé pour lui par Steve McQueen.

Une implosion publique, nouveau mal du siècle. Résonnant sur les briques rouges de l’œuvre de Kirkeby, ouverte aux quatre vents, dans une atmosphère de clair-obscur, la souffrance individuelle de Kanye devient universelle. « Les gens, les gens », les harcelés, les déprimés, les accidentés. Droit dans les yeux, c’est le noir combat intérieur qui se déroule pour Safia Bahmed-Schwartz.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
More from Bérénice Cloteaux-Foucault

Bloum. Obscure folie et clubbing inquiétant

Après un premier clip pour « TV Show » qui annonçait déjà un certain...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *