Rejjie Snow à cœur ouvert dans « Dear Annie »

© Alexandra Gavillet

Après avoir fait patienter ses fans de longs mois, Rejjie Snow sort enfin Dear Annie, son premier long-format qui explore les hauts et les bas des relations amoureuses. A travers une tracklist de pas moins de 20 morceaux, Rejjie Snow se met à nu et confirme sa place parmi les meilleurs rappeurs à suivre en 2018.

Le parcours et l’ascension de Rejjie Snow ces dernières années ont de quoi impressionner. En seulement un EP et une mixtape, le dublinois d’origine a su s’imposer et surtout très bien s’entourer. Dès la sortie de son premier EP en 2013, il place la barre haut et dépasse avec impertinence Kanye West et son Yeezus dans le top des ventes hip-hop iTunes, preuve d’un talent d’exception. S’ensuivent The Moon & You, une mixtape qui vient confirmer sa place particulière dans le rap game (on y retrouve notamment un feat. avec Joey Bada$$), et d’autres morceaux et featurings sortis au compte-goutte qui laissaient présager la sortie d’un album rapidement.

Que nenni, Rejjie a préféré prendre son temps, quitte à faire patienter ses fans encore un peu. Après des mois d’attente et une sortie mainte fois repoussée, il dévoile enfin Dear Annie, un premier album long de vingt morceaux d’une maturité désarmante. En mode rappeur lover, Rejjie Snow s’attaque au sujet le plus universel et le plus abordé dans toute l’histoire de la musique : l’amour. Mais rien de redondant pour autant, bien au contraire. Non sans cacher une sensibilité et un romantisme certains, Rejjie Snow se dévoile à cœur ouvert et élève l’amour dans sa plus belle simplicité. Des papillons dans le ventre des débuts aux désillusions que le temps finit par révéler, il rend compte, au travers de son histoire avec Annie, de l’instabilité des relations amoureuses.

Tout au long des 20 morceaux qui se déroulent dans une homogénéité parfaite, on y repère les influences jazzy, gospel et soul chères à l’artiste, mais aussi des inspirations plus contemporaines et inattendues, comme cette adaptation, dans « LMFAO », du flow et des effets de voix de King Krule sur « Dum Surfer ».

Au-delà des textes travaillés, ce sont les nombreuses collaborations qui vont conforter la richesse du disque et amener le rappeur à de nouvelles expérimentations. On y notera les featurings de qualité (avec Aminé, Ebenezer, Dana Williams ou Anna of The North), et les productions soignées de Kaytranada, Yellow Days, ou encore Rahki, sans oublier le français Lewis OfMan qui signe la production de quatre morceaux de l’album. C’est même une véritable place d’honneur qui est réservée à la France puisque deux morceaux sont titrés et partiellement chantés en français (« Mon Amour », « Désolé »), soutenus par la voix cristalline et candide de Miléna Leblanc qui se joint avec élégance au flow nonchalant de Rejjie.

Oscillant entre morceaux lumineux et d’autres plus mélancoliques, Dear Annie est avant-tout un petit nuage enveloppant de douceur qui permettra sans doute à beaucoup de traverser les nombreux états d’âme que la complexité de l’amour nous inflige à tous.

Et tout ça s’écoute ici.

A noter que Rejjie Snow s’apprête à faire escale dans quelques salles françaises lors de sa tournée européenne qu’il commencera début mars. On le retrouvera notamment à Paris le 15 mars au Trianon, le 16 mars au Splendid de Lille, le 31 mars au Sucre à Lyon, le 6 avril à La Laiterie de Strasbourg et pour finir le 9 avril au Stéréolux de Nantes.

Spread the love !
  •  
  •  
  •   
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
More from Juliette Bitauld

Rencontre avec les organisateurs de Rituel, festival rennais audacieux

Petite nouvelle dans le paysage des associations rennaises, Rituel 111 s’apprête à...
En savoir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.