Lecture en cours
« Reflets », la balade spleenétique de pâle regard
© pâle regard

Jeune quintet parisien formé début 2018, pâle regard nous propose des mélodies pop envoûtantes, de la musique « lo-fi junk pop » selon leurs propres termes. Après avoir sorti l’année dernière leur premier EP, Fait accompli, composé d’un seul long morceau onirique divisé en quatre fragments, ils décident de mettre en images leur single « Reflets ».

Ce premier clip, réalisé par Paul Abderrahim, est définitivement une réussite. Les deux personnages, l’un féminin, l’autre masculin, évoluent dans des univers opposés – une étendue désertique aride et un environnement urbain bétonné. Ils nous transportent dans leurs errances respectives à la recherche l’un de l’autre. C’est finalement dans une forêt qu’ils se trouvent, entre-deux luxuriant propice à la rencontre. Mais cet idylle sera de courte durée. Aussitôt réunis, ils se perdent de nouveau. Bien que dans le même lieu, ils sont finalement condamnés à une solitude qui semble être éternelle.

La vidéo est contemplative, et l’esthétique vintage de l’image sied à merveille aux paroles mélancoliques. Sur une instru mélodieuse et délicate, une douce voix féminine nous emporte dans les méandres d’une impossible quête d’amour. La lenteur et l’absence d’artifice sont ici un parti-pris esthétique, qui confère charme et douceur au morceau. En somme, pâle regard nous propose ici sa version du spleen de notre temps, incarné par une quête de romance perdue d’avance.

Voir Aussi

Il nous tarde donc de découvrir leur nouvel EP, dont la sortie est prévue à l’automne 2019. En attendant, suivez toutes les actualités du groupe sur leur page Instagram.

© 2019 Manifesto XXI. Tous droits réservés.
Défiler vers le haut